Le don de sang n’est pas (encore) gay…

La ministre de la Santé Maggie De Block se donne deux mois pour décider si les homos vont pouvoir donner leur sang.

placeholder
© BAUWERAERTS
M. L.

La ministre de la Santé Maggie De Block se donne deux mois pour décider si les homos vont pouvoir donner leur sang.

Maggie De Block a décidé… de ne rien décider. Vendredi, à l’issue d’une table ronde rassemblant l’ensemble des institutions et associations concernées par la question, la ministre de la Santé se donne jusqu’à la fin de l’été pour autoriser ou non le don de sang aux homosexuels.

La porte semble entre-ouverte puisque la ministre estime “qu’après une période bien définie d’abstinence sexuelle avec un autre homme, les HSH (des hommes ayant des relations sexuelles avec des hommes, NDLR) pourraient avoir l’opportunité de donner du sang”, a-t-elle déclaré.

Les homosexuels sont loin d’être les seuls à faire l’objet de restrictions en matière de dons de sang. Entre 25 et 30 % de la population ne peut pas donner son sang, la plupart du temps pour raisons médicales. Et entre 12 et 13 % des volontaires sont recalés après l’entretien préalable du médecin. “Soit c’est définitif, soit c’est temporaire”, détaille Xavier Bertrand, porte-parole à la Croix-Rouge. Trois catégories se distinguent.

1Celles et ceux qui partent en voyage doivent attendre un certain temps. De la destination dépend le délai d’attente.

2Lorsque le donneur s’est fait un tatouage ou un piercing, il doit attendre quatre mois.

3En cas de maladie bénigne ou lorsque vous devez prendre des antibiotiques, il faut patienter huit jours après la dernière prise de l’antibiotique. Plus surprenant, si vous venez de passer chez le dentiste, même pour un simple détartrage, il faudra attendre quelques jours.

D’autres ne pourront jamais donner leur sang. Parmi eux, toutes les personnes atteintes de maladies cardiovasculaires, de cancers, de troubles neurologiques, etc. “Soit, ces personnes pourraient mettre la santé du receveur en péril, soit ils mettent leur santé en péril.”

Sur le même sujet