Une première belge à Anvers: une réduction de l'estomac sans cicatrice

Belga

Des patients souffrant d'obésité et ayant un indice de masse corporelle (IMC) situé entre 30 et 35 peuvent désormais obtenir une réduction de leur estomac via l'œsophage, dans une opération sans cicatrice, indique lundi le réseau des hôpitaux d'Anvers (Ziekenhuis Netwerk Antwerpen, ZNA). 

Le centre contre l'obésité du réseau hospitalier anversois effectue chaque année des centaines de "by-pass" gastriques et d'autres opérations favorisant la perte de poids pour des personnes ayant un IMC supérieur à 40, essentiellement, ou à 35 dans certains cas médicaux particuliers.

Les chirurgiens font valoir lundi une "première belge" qui s'adresse aux patients souffrant d'une obésité modérée, avec un IMC situé entre 30 et 35. Il s'agit une réduction gastrique par l'œsophage sous anesthésie générale. Via un tube flexible, le chirurgien va recoudre l'estomac partiellement fermé, permettant au patient de manger moins par la suite. L'opération dure 90 minutes et le patient peut à nouveau manger normalement après quelques semaines.

Depuis mars, neuf personnes ont subi cette opération.

"Il n'y a aucune cicatrice et le patient peut rentrer chez lui le jour même. On peut s'attendre à une perte de 20 kilos dans les deux mois, ce qui se révèle très utile pour des patients qui ne sont pas admissibles à d'autres interventions chirurgicales", relève le chirurgien Stijn Heyman. Un examen préliminaire approfondi et un strict respect d'un mode de vie sain restent bien entendu requis.

L'opération coûte quelque 4.000 euros, contre 7.000 à 8.000 euros pour une opération "by-pass". "Nous espérons obtenir le remboursement de cette opération dans un avenir proche, parce que cette procédure permet, indirectement, de gagner de l'argent", ajoute le chirurgien.