Une gencive qui saigne double le risque de crise cardiaque

Laurence Dardenne

On croyait qu'elle manquait au calendrier, hé bien non, la journée européenne des gencives saines existe bel et bien. Elle a même lieu ce vendredi 12 mai. Cette journée pourrait prêter à rire mais à tort, car ce serait sous-estimer l'importance de la santé bucco-dentaire sur la santé en général.

Pour preuves.
Une gencive qui saigne non traitée peut en effet être une des causes de maladies cardiovasculaires et même respiratoires. Les personnes souffrant de maladies parodontales doublent en effet leur risque d'avoir une crise cardiaque. Pourquoi? Parce que, pense-t-on, les bactéries qui causent la maladie parodontale peuvent causer des petits caillots de sang susceptibles d'obstruer les artères par l'accumulation des dépôts gras dans les artères du cœur.

Et ce n'est pas tout. La maladie parodontale peut aussi provoquer un accouchement prématuré chez la femme enceinte ou des bébés de petit poids à la naissance. Ici aussi, les bactéries causées par la plaque dentaire peuvent effectivement cheminer dans le sang jusqu'au placenta et activer les hormones qui déclenchent le travail (les prostaglandines) et ainsi causer un accouchement prématuré. D'autre part, les maladies des gencives sont une des causes de l'hypertension artérielle durant la grossesse.

Chez un patient diabétique, plus sensible à ce niveau, les maladies parodontales risquent d'augmenter le déséquilbre de la glycémie. Les saignements de gencives, la perte d'os et une augmentation des profondeurs des poches autour des dents peuvent d'ailleurs être un indicateur précoce du diabète. La santé gingivale contribue donc à la stabilisation de cette maladie chronique

Chez le fumeur, la gencive ne saigne plus alors que la maladie des gencives est déjà plus avancée. Le tabagisme réduit en effet l'approvisionnement de sang à l'os autour des dents. De plus, la chaleur et les toxines relâchées quand la personne fume peuvent influencer la composition bactérienne de la bouche et la résistance immunitaire du corps aux bactéries parodontales.

Faites un dépistage cette semaine

Voilà quelques-uns des messages que souhaite faire passer la Société belge de parodontologie à l'occasion de cette journée qui donne le coup d'envoi d'une semaine pendant laquelle les dentistes et parodontologues participant à l'action proposeront un test de dépistage ( http://parodontologie.be/events/perioday/ )

L'objectif de cette campagne consiste aussi à sensibiliser à l'importance de la santé gingivale et aux pathologies gingivales afin de prévenir, détecter et contrôler les parodontites agressives ou chroniques. Il faut savoir que la parodontite conduit au déchaussement et provovoque in fine la perte des dents. En combinant une hygiène bucco-dentaire appropriée et un traitement parodontal dispensé par un dentiste ou un parodontologue, la gingivite et la parodontite peuvent être évitées.

En Belgique, on estime que près de huit personnes sur dix de plus de 35 ans sont touchées, à des degrés divers, par une maladie parodontale. Comme elles ne provoquent pas nécessairement de douleur ou d'inconfort intense, ces affections passent souvent inaperçues. Raison pour laquelle ces opportunités de dépistage ont tout leur intérêt. 

Le test DPSI: Indice de santé gingivale et parodontale

  • Pour savoir si l'on est - ou non - concerné, il suffit de se soumettre au test DPSI (Deutch Screening Periodontal Index) afin de déterminer l'indice de santé gingivale et parodontale. Après avoir posé des questions au patient sur ses antécédents médicaux et dentaires, le dentiste va procéder à l'examen. Il va mesurer la profondeur des poches et le retrait de la gencive et noter si différentes caractéristiques d'inflammation apparaissent, regarder si des dents sont mobiles, si l'hygiène bucco-dentaire est correcte. Un examen radiographique complémentaire peut être réalisé si nécessaire, afin d'informer sur une éventuelle perte osseuse.

    Comment reconnaître une gencive en bonne santé?

    Elle doit être rose et appliquée contre la dent avec un certain tonus. Elle ne doit pas saigner lors du brossage ou quand on mange. A l'inverse, une gencive inflammée est rouge, gonflée et saigne facilement.

    Comment traiter la gingivite?

    Un détartrage permettra d'éliminer la plaque bactérienne. Après quoi, le patient devra suivre scrupuleusement les conseils d'hygiène buccale délivrés par le dentiste.

    Comment traiter la parodontite?

    Un nettoyage minutieux des poches sous anesthésie locale permettra d'éliminer la plaque bactérienne et le tartre sous la gencive.

    A partir de quand faut-il consulter?

    Si vous avez observé un ou plusieurs des symptômes suivants, un bilan parodontal peut s'avérer nécessaire:

    Dents mobiles ou se séparant progressivement
  • Gencive rouge, gonflée ou sensible
  • Gencive saignant facilement lors du brossage ou du passage du fil dentaire
  • Gencive qui s’est rétractée des dents
  • Présence de pus entre les dents et la gencive
  • Changement dans l’engrènement  (emboîtement) des dents lorsque que l’on mord
  • Mauvaise haleine persistante