"Les malentendus des patients touchés par un cancer peuvent entraîner des sentiments de solitude et une anxiété"

Laurence Dardenne
Plus que jamais, la nécessité d’intensifier et de personnaliser le soutien aux patients touchés par un cancer et à leurs proches se fait sentir. Darius Razavi, chef du service de psycho-oncologie à l’Institut Bordet et professeur à l’ULB n’a pas attendu...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité