Jeff Bezos et Richard Branson ont tous les deux volé dans l'espace, mais sont-ils astronautes pour autant?

N'est pas astronaute qui veut.

Jeff Bezos et Richard Branson ont tous les deux volé dans l'espace, mais sont-ils astronautes pour autant?
©ABACAPRESS

Si Jeff Bezos n'est pas le premier à se rendre dans l'espace à bord d'un vol commercial, puisque le milliardaire Richard Branson l'a fait à peine quelques jours avant lui, il était sur un nuage après avoir quitté la Terre. Mais l'ancien patron d'Amazon n'est pas devenu astronaute pour autant.

S'il a bien été appelé "Astronaut Bezos" par son équipe lors de l'atterrissage de New Shepard et que l'ancien astronaute de la Nasa Jess Ashby lui a bien donné un badge d'astronaute, les choses sont plus compliquées qu'elles en ont l'air. En effet, seules trois instances peuvent délivrer les "ailes spatiales", sorte de badge officiel d'astronaute aux Etats-Unis : la Nasa, l'armée et la Federal Aviation Administration (FAA). Or, les deux premières ne le remettent qu'à des membres de leur personnel. Reste donc la FAA. Mais il y a un hic : la fédération a récemment décidé de revoir à la hausse les conditions officielles permettant d'accéder au précieux sésame.

En effet, la FAA a décidé de ne remettre ces ailes qu'aux personnes employées par la société qui effectue le lancement. Il est également nécessaire d'avoir suivi une formation et de voler à plus de 80 kilomètres d'altitude. Enfin, le nouveau décret précise qu'il est nécessaire d'avoir "démontré des activités pendant le vol qui étaient essentielles à la sécurité publique ou qui ont contribué à la sécurité des vols spatiaux habités" pour pouvoir prétendre au titre d'astronaute.

Qu'est-ce que cela signifie pour Jeff Bezos, Richard Branson et leurs riches futurs clients ? Il s'agit en fait de cas par cas. Selon le site américain New Scientist, même si Richard Branson faisait partie de l'équipage d'un vol piloté par humain, il n'a sans doute pas réellement contribué lui-même à la bonne réussite de la mission. Vu les nouveaux critères de la FAA, il est donc peu probable qu'il accède au statut officiel.

Les choses sont plus claires pour Jeff Bezos. Le vol Blue Origin était en effet intégralement commandé depuis le sol et aucun passager n'a dû faire quoi que ce soit pendant le vol, ce qui rend quasi impossible l'obtention des fameuses ailes. La FAA pourrait tout de même décider de lui accorder, à titre honorifique. La fédération prévoit en effet cette possibilité dans le cas où des personnes ne remplissent pas les autres critères mais sont en mesure de se prévaloir d'une "contribution extraordinaire à l'industrie des vols spatiaux". Pour cela, une demande doit être introduite, ce qui n'a, à ce jour, pas encore été fait.

L'argent n'achète donc ni le bonheur, ni le statut d'astronaute.

Sur le même sujet