Pourquoi aucun athlète olympique ne courra jamais plus vite que votre chat

L'information peut prêter à sourire et, pourtant, elle émane d'une étude scientifique très sérieuse.

Pourquoi aucun athlète olympique ne courra jamais plus vite que votre chat
© shutterstock
La rédaction

Plusieurs experts ont en effet analysé la vitesse de pointe que pouvait atteindre chaque espèce. Ils ont donc comparé l'être humain avec le guépard ou encore... avec le chat domestique. Si la vitesse de pointe de l'être humain peut théoriquement atteindre 44km/h, c'est légèrement moins que celle d'un chat domestique, et beaucoup moins que celle d'un guépard. Mais alors, qu'est-ce qui fait qu'une espèce court plus vite qu'une autre?

Bien entendu, plusieurs facteurs entrent en ligne de compte. Dans leur étude publiée la semaine dernière dans le Journal of Theoretical Biology, les scientifiques ont présenté un modèle physique complexe qui tient compte de la taille, la longueur des jambes (ou des pattes), la densité musculaire, etc. dans le but de découvrir quels éléments étaient les plus importants pour courir le plus vite.

"L'idée de base était que deux choses limitent la vitesse maximale", explique Robert Rockenfeller à The Wired. Le mathématicien à l'Université de Coblence-Landau, co-auteur, de l'étude pointe d'une part la résistance de l'air, d'autre part la force d'inertie. La première représente la force opposée au mouvement de l'individu, la deuxième est la résistance d'un individu à accélérer à partir d'un état de repos. Selon les scientifiques, la masse idéale pour surmonter ces deux facteurs se situerait aux alentours de 50kg, soit le poids moyen d'un guépard ou d'une antilope. Mais ce n'est pas tout.

Pour pouvoir courir vite, la longueur des jambes a un également une importance. Les individus aux jambes plus longues peuvent pousser leur corps plus en avant lors du démarrage. Un animal à quatre pattes aura également un avantage sur un humain par exemple, tout simplement parce que le torse de l'humain est droit alors que celui de l'animal à quatre pattes est parallèle au sol.

Sur base de tous ces éléments, les scientifiques ont modélisé les vitesses théoriques que pouvait atteindre chaque espèce. Si, comme on l'a déjà dit, un humain ne pourra pas battre la vitesse de pointe d'un chat domestique, il peut toutefois encore améliorer la vitesse d'Usain Bolt au 100m. Mais pas de beaucoup. Selon leurs calculs, un être humain peut atteindre 44km/h. Or, la vitesse de pointe d'Usain Bolt au 100m, lorsqu'il a établi le record de 9s58, était d'un peu moins de 44km/h; avec une vitesse moyenne de 37,58 km/h. Cela laisse donc une petite marge pour améliorer ce record déjà très impressionnant !