L'astéroïde Bennu n'a qu'une chance infime de frapper la Terre

L'astéroïde Bennu passera très près de la Terre en 2135, à seulement la moitié de la distance séparant notre planète de la Lune, a déclaré la Nasa mercredi, en révélant de nouvelles données selon lesquelles les chances d'un impact ultérieur, d'ici 2300, restent infimes.

L'astéroïde Bennu n'a qu'une chance infime de frapper la Terre
©Shutterstock

Bennu, découvert en 1999 et mesurant 500 mètres de diamètre, est l'un des deux astéroïdes connus de notre système solaire posant le plus de risque pour la Terre, selon l'Agence spatiale américaine. La sonde Osiris-Rex de la Nasa a passé deux ans en orbite autour de Bennu, qu'elle a quitté en mai dernier pour en rapporter des échantillons récoltés lors d'un contact de quelques secondes avec le sol, et qui arriveront sur Terre en 2023.

La mission a permis d'étudier de très près l'astéroïde, et de considérablement améliorer les prédictions sur sa trajectoire future.

D'ici 2300, les chances d'une collision avec la Terre ne sont que de 0,057%, ont conclu les scientifiques.

"Dit autrement, cela veut dire qu'il y a 99,94% de chances que Bennu ne soit PAS sur une trajectoire d'impact", a souligné Davide Farnocchia, scientifique aux Near Earth Object Studies de la Nasa, lors d'une conférence de presse. "Donc il n'y a pas de raison de trop s'inquiéter."

En septembre 2135, Bennu passera très près de la Terre. Cela lui donnera la possibilité de traverser ce qu'on appelle un "trou de serrure gravitationnel": une zone qui altèrerait légèrement la trajectoire de l'astéroïde, à cause de l'influence gravitationnelle de notre planète, le mettant ainsi sur une trajectoire de collision future.

Il a précisé que les chercheurs avaient connaissance d'environ 79% des astéroïdes de la taille de Bennu et proches de la Terre.

Et Davide Farnocchia de rappeler: "Le risque posé par Bennu est en vérité plus petit que le risque posé par les objets de taille similaire que nous n'avons pas encore découverts".

Sur le même sujet