Comment Henrietta Lacks a bouleversé la médecine moderne grâce à ses cellules "immortelles"

Henrietta Lacks est une patiente afro-américaine qui a marqué l'histoire de la médecine moderne. En 1951, alors qu'elle est atteinte d'un cancer, des médecins prélèvent des cellules cancéreuses sans son consentement afin de les étudier. Celles-ci se révèlent "immortelles" et deviennent les premières cellules humaines à être cultivées in vitro, donnant naissance à la lignée cellulaire HeLa, encore largement utilisée aujourd'hui. Mais la famille réclame justice, estimant avoir été manipulée et abusée par les scientifiques.

Comment Henrietta Lacks a bouleversé la médecine moderne grâce à ses cellules "immortelles"
©Kadir Nelson / Commons.wikimedia
Henrietta Lacks passe les portes de l’hôpital Johns Hopkins le 29 janvier 1951. Son mari David et trois de leurs enfants patientent dans la voiture. Il leur a fallu parcourir plusieurs dizaines de kilomètres...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité

Sur le même sujet