Michaël Gillon: "Ces 10 milliards de dollars, ce n’est pas tellement pour un télescope qui va complètement révolutionner notre vision de l’Univers"

Le télescope spatial le plus puissant jamais construit doit s’envoler ce samedi. Il révolutionnera notre vision de l’Univers et pourrait découvrir des traces de vie. C’est aussi un immense défi technique.

Découvreur des planètes Trappist en 2017, l’astronome liégeois Michaël Gillon attend avec impatience le lancement et la mise en fonction...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité

Sur le même sujet