Un étage du Falcon 9 de Space X va s'écraser sur la Lune le 4 mars: "Les effets sont encore imprevisibles"

Le lanceur spatial est en errance depuis 7 ans dans l'espace.

Un étage du Falcon 9 de Space X va s'écraser sur la Lune le 4 mars: "Les effets sont encore imprevisibles"
©Shutterstock

En février 2018, un étage de la fusée Falcon 9, développée par Space X, a été envoyé dans l'espace. Il suit depuis une trajectoire chaotique qui devrait le conduire à s'écraser sur la face cachée de la lune le 4 mars prochain.

C'est Bill Gray, un spécialiste du suivi des objets spatiaux qui a fait la découverte avec son logiciel Project Pluto. Un impact qui ne sera pas des moindres puisque le débris qui pèse 4 tonnes se crashera sur le sol lunaire à une vitesse de 2,58 km/seconde. Si le scénario se confirme, c'est la première fois qu'un impact lunaire non désiré se produira. D'habitude, les éléments d'une fusée sont envoyés sur une orbite héliocentrique (autour du soleil) pour les garder à bonne distance de la Terre et de la Lune.

Est-ce grave ? Pour l'instant, on ne le sait pas encore. "Ces effets sont encore imprévisibles", écrit Bill Gray. Le résultat du crash pourrait être observé par un satellite de la NASA et un satellite indien, en orbite autour de la Lune, afin étudier la géologie de l'astre. Mais le chercheur craint qu'ils ne se trouvent pas au bon moment et que les États-Unis refusent de détourner des engins spatiaux pour l'observer.

Le scientifique a invité astronomes amateurs et professionnels à observer la trajectoire de l'objet afin de collecter des précisions sur le lieu et l'heure du crash.

Sur le même sujet