Notre ciel nocturne menacé par les satellites envoyés par SpaceX et Cie, les astronomes belges s’inquiètent

Depuis plusieurs années, les astronomes du monde entier s’inquiètent des méga-constellations de satellites envoyées dans le ciel par des entreprises comme SpaceX ou Amazon par exemple.

Louis Hanse
Notre ciel nocturne menacé par les satellites envoyés par SpaceX et Cie, les astronomes belges s’inquiètent
©Shutterstock

Ces sociétés ont toutes envoyé ou prévu d'envoyer prochainement des dizaines de milliers de satellites en orbite basse, à quelques centaines de kilomètres d’altitude à peine. Leur objectif est de fournir une connexion wifi aux quatre coins du monde. Mais ces satellites laissent des traînées lumineuses qui peuvent énormément perturber les observations des astronomes.

"Environ 40 % des observations seront rendues inutilisables par les méga-constellations de satellites"

Dans une interview accordée à la RTBF, Sophie Van Eck, astrophysicienne à l’ULB nous explique la problématique : " Imaginez qu’on dise à tous les médecins et biologistes de la planète : écoutez pendant 40 % du temps, on brouille vos images de microscope… Il y aurait évidemment des levées de boucliers. Et bien en effet, c’est ce qui se passe pour les astronomes. On leur brouille, on rend inutilisables leurs images du télescope pendant une fraction significative du temps d’observation "

Un autre problème est souligné, celui des débris spatiaux causés par l’envoi de ces satellites, Sophie Van Eck poursuit : " On sait que le nombre de ces débris va augmenter de manière exponentielle, mais ils sont extrêmement dangereux. Déjà à l’heure actuelle, il y a régulièrement des manœuvres d’évitement dans la station spatiale internationale pour que des débris ne viennent pas mettre en danger les astronautes "

L’astrophysicienne conclut : " Le ciel appartient à tout le monde, et c’est très important qu’on puisse continuer à y avoir accès. A se rendre compte en regardant les étoiles, en regardant notre voie lactée, que finalement nous humains habitons sur un petit rocher, une petite planète très insignifiante dans l’univers et qu’il faut protéger. "