L’exceptionnelle convergence des planètes observable dans le ciel belge ces jours-ci: "C’est très rare, cela se produit environ tous les vingt ans"

Depuis la Belgique, il sera possible d'admirer Mercure, Vénus, Mars, Jupiter et Saturne qui s'aligneront dans le ciel.

Planet,Alignment,In,The,Sky,,,Jupiter,,,Venus,,
©Shutterstock

C'est exceptionnel : ces prochains jours, depuis la Terre, on verra à l'œil nu cinq planètes du système solaire rassemblées dans le même coin du ciel. "Cela s'appelle une conjonction : un rassemblement de planètes. La dernière de ce type s'est produite en 2004. C'est très rare, cela se produit environ tous les vingt ans, détaille l'astronome Emmanuel Jehin (ULiège). On peut voir Mercure, qui est la plus basse, puis Vénus, Mars, Jupiter et Saturne, qui sont alignées dans le ciel très tôt le matin, avant le lever du soleil."

Les planètes du système solaire tournent toutes autour d'un même plan autour du Soleil (le plan de l'écliptique), ce qui fait qu'à certains moments, depuis la Terre, on peut voir les planètes proches les unes des autres. "Mais pour les retrouver en même temps, il faut le bon timing ! C'est très difficile d'avoir Mercure avec toutes les autres, car elle est très proche du Soleil. Il fallait donc attendre que toutes les planètes soient dans le même coin du ciel. Le problème, c'est que Jupiter met dix ans pour faire le tour du Soleil ; et Saturne, trente !"Ici, ce qui est en outre exceptionnel, c'est qu'elles sont rangées dans le même ordre que l'ordre naturel de leur éloignement du Soleil (dans le système solaire, Mercure est la plus proche du Soleil, suivie de Vénus, de la Terre, de Mars et enfin de Jupiter et Saturne).

Bien sûr, si nous pouvions observer le système solaire de loin, nous verrions que les planètes sont en fait dispersées. Seule la perspective depuis la Terre nous permet de voir un "alignement". Le phénomène est visible entre le 15 et 25 juin environ depuis la Belgique, mais il est assez difficile à contempler, comme partout ailleurs. "Ces jours-ci, Mercure est difficile à voir, parce qu'elle est encore très basse sur l'horizon, on ne la voit que juste avant le lever du soleil. Mercure est de manière générale la planète la plus difficile à voir du système solaire. On dit même que Copernic, père de l'héliocentrisme, qui établit que toutes les planètes tournent autour du Soleil, ne l'a lui-même jamais vue, car elle est très basse. La semaine prochaine, Mercure sera plus haute dans le ciel et donc plus facile à voir."

Le resserrement maximal des planètes se produira le 22 juin. L'avantage ? Ce regroupement peut s'observer depuis les villes car les planètes sont relativement brillantes. Les citadins disposant d'un balcon et en hauteur auront un avantage car il faut bénéficier d'un horizon dégagé vers l'est. L'idéal est de s'aider d'une paire de jumelles pour trouver plus facilement Mercure. "Pour les voir toutes, le mieux est de se lever vers 4 heures du matin, environ une demi-heure avant le lever du soleil, et de regarder vers l'est, détaille Emmanuel Jehin. Prenez Vénus comme repère car elle est très brillante et donc facile à voir. Jupiter et Saturne se lèvent les premières ; Mercure et Vénus, juste avant le lever du soleil. Vénus brille de mille feux, Mars et Jupiter sont assez brillantes, et Jupiter est un peu plus faible. La plus basse sur l'horizon est Mercure." Les huit objets du système solaire (planètes et Lune) seront en fait tous regroupés du côté ouest du soleil, mais Uranus et Neptune ne sont pas visibles à l'œil nu (Neptune demande même une lunette ou un télescope). Un tel regroupement est aussi très rare ; le prochain aura lieu en 2124.