Douze femmes à l’honneur lors du Soapbox Science: "La science n’est pas une affaire de vieux hommes barbus dans leur tour d’ivoire"

Douze femmes scientifiques viendront présenter publiquement leur recherche, sur la place de la Bourse à Bruxelles, samedi prochain dans le cadre de la troisième édition bruxelloise de l’événement Soapbox Science.

Belga
Douze femmes à l’honneur lors du Soapbox Science: "La science n’est pas une affaire de vieux hommes barbus dans leur tour d’ivoire"
©Belga

Le but est de vulgariser leurs recherches mais aussi de promouvoir la visibilité des femmes et personnes non binaires dans les sciences, domaine souvent jugé masculin. Les femmes restent minoritaires dans les sciences et plus on grimpe dans l’ancienneté, plus elles se raréfient.

"Soapbox Science vise à lutter contre les stéréotypes et montre au public que la science n’est pas une affaire de vieux hommes barbus dans leur tour d’ivoire", soulignent les organisatrices dans un communiqué publié durant le week-end.

De 14 h 00 à 17 h 00 le 25 juin, les Bruxellois et Bruxelloises auront ainsi l’occasion de découvrir les recherches menées par 12 femmes, couvrant des sujets aussi variés que le climat, l’évolution du cerveau chez les mammifères carnivores, les étoiles de mer ou encore la santé dans l’espace.

Quatre podiums seront installés sur la place de la Bourse. Les présentations se feront en français, en néerlandais et en anglais.

Soapbox Science a été fondée en 2011 à Londres. L’édition bruxelloise est soutenue par l’Observatoire royal de Belgique, qui est l’institut hôte de Soapbox Science mais aussi par l’Institut royal d’Aéronomie Spatiale de Belgique, le Vlaams Instituut voor Biotechnologie, les universités d’Hasselt et de Liège, ou encore par la Politique scientifique fédérale.