Des étudiants liégeois tentent de concevoir un véhicule avec la meilleure performance énergétique

L'objectif est de concevoir un véhicule prototype capable de parcourir une distance donnée tout en réalisant la meilleure performance énergétique.

Belga
Des étudiants liégeois tentent de concevoir un véhicule avec la meilleure performance énergétique
©dr

Des étudiants et enseignants du Bachelier en électromécanique à la HEPL (Haute École de la Province de Liège) participent, du 27 juin au 2 juillet, au Shell Eco-marathon qui se déroulera dans le sud de la France (Nogaro). Ce sera la dixième participation de l'équipe EcoMOTION avec un véhicule prototype créé au sein de l'établissement, a indiqué vendredi Muriel Brodure-Willain, députée provinciale en charge de l'enseignement.

Il s'agit du quatrième véhicule prototype fonctionnant avec un biocarburant qui est mis au point, au sein de la HEPL, par l'équipe EcoMOTION composée d'étudiants et enseignants.

L'objectif est de concevoir un véhicule prototype capable de parcourir une distance donnée tout en réalisant la meilleure performance énergétique. Il ne s'agit donc pas d'une épreuve de vitesse.

Le véhicule endommagé par les inondations

L'implication de l'équipe EcoMOTION est doublement à féliciter sachant que le prototype avec lequel elle a concouru la dernière fois a été fortement endommagé à la suite des inondations survenues en juillet 2021. "Il y a eu un magnifique élan de solidarité au sein du personnel pour tout nettoyer. Il y a encore des choses à faire mais, environ un an plus tard, ils en sont arrivés à retrouver l'espace, le matériel et l'EcoMOTION", a souligné la députée provinciale.

Le prototype a donc été remis en état et adapté au nouveau règlement du challenge vis-à-vis du système de freinage. "On a fini 7e en 2019 et, en 2018, 4e dans la catégorie moteurs thermiques ainsi que 1er pour le carburant innovant", a relevé Pierre Louys, professeur en électromécanique, qui espère cette année "faire au moins aussi bien que la 7e place".

Pour la première fois depuis la participation de l'équipe au Shell Eco-marathon, c'est un garçon qui pilotera l'EcoMOTION, petit gabarit oblige pour s'installer à l'intérieur. En ce début de compétition, Sébastien Rondal se dit prêt. "C'est très spécial puisque je suis allongé et j'ai juste la tête relevée. C'est bizarre, également, dans le sens où la vision est limitée. Au premier essai, je me suis demandé comment j'allais faire... mais après quelques tours, on s'y fait vite. Le pilotage est assez facile", a-t-il confié.