En Ukraine, les satellites privés jouent aux espions et aux soldats

Des cibles légitimes de représailles." Les satellites commerciaux orbitant au-dessus de nos têtes ne sont plus à l’abri d’une attaque russe. C’est l’avertissement que la Russie a récemment lancé aux Occidentaux à l’Onu, les accusant d’utiliser leurs infrastructures commerciales dans l’espace à des fins militaires.

En Ukraine, les satellites privés jouent aux espions et aux soldats
©AP
Depuis le début du conflit, les satellites commerciaux sont en effet omniprésents, que ce soit en termes de communication ou d'observation, à travers leurs images publiées dans les médias ou au sein des combats. "Aujourd'hui, il n'y a pas de coordination efficace des moyens militaires sur le terrain sans le recours à des moyens spatiaux. Et parmi ces moyens spatiaux, une grande part est fournie par des opérateurs commerciaux, entame Alain De Neve, chercheur au Centre d'études de sécurité et de défense, think tank du ministère belge de la Défense. Par exemple, les forces ukrainiennes ont pu réaliser la récente contre-offensive grâce à des appuis spatiaux, qu'il s'agisse de moyens satellitaires gouvernementaux ou moyens satellitaires commerciaux. . Et les acteurs...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité