Pas de dommages majeurs apparents sur la fusée pour la Lune après le passage d'un ouragan

L'ouragan Nicole en Floride est passée par la plateforme de lancement de la fusée de la Nasa.

(FILES) In this file photo taken on September 27, 2022 the Artemis I unmanned lunar rocket is rolled back to the Vehicle Assembly Building at Kennedy Space Center in Florida as Florida braces for Hurricane Ian. - NASA again rescheduled its long-delayed uncrewed mission to the Moon on November 8, 2022 as Tropical Storm Nicole churned toward the east coast of Florida, officials said. A launch attempt, which had been scheduled for November 14, will now take place on November 16, Jim Free, a senior official at the US space agency, said on Twitter. (Photo by Jim WATSON / AFP)

Selon une première inspection rapide, la nouvelle méga-fusée de la Nasa pour la Lune, qui attend toujours son premier décollage, n'a pas subi de dommages majeurs apparents après le passage de l'ouragan Nicole en Floride, a annoncé l'agence spatiale américaine jeudi.

Des vérifications plus poussées seront toutefois menées par des employés sur place dès que possible pour confirmer l'état de la fusée, a déclaré Jim Free, administrateur associé à la Nasa, dans un message publié sur Twitter.

Les équipes de la Nasa ont "conduit des vérifications visuelles initiales" de la fusée, nommée SLS, à l'aide des caméras situées sur son pas de tir au centre spatial Kennedy, a-t-il écrit.

Ces "inspections par caméras montrent des dommages très mineurs, comme des joints lâches et des entailles dans les protections" contre les intempéries, a-t-il ajouté.

L'ouragan Nicole a touché terre dans la nuit de mercredi à jeudi sur la côte Est de la Floride, en tant qu'ouragan de catégorie 1, selon le Centre national des ouragans.

Les capteurs installés sur le pas de tir, à environ 20 mètres de hauteur, ont détecté des bourrasques allant jusqu'à environ 132 km/h, mais ces conditions ne dépassent pas ce que la fusée peut supporter, a assuré Jim Free.

La Nasa avait précédemment annoncé que SLS était conçue pour résister à des vents de 74,4 noeuds, soit environ 137 km/h.

"Notre préoccupation est actuellement nos employés", dont beaucoup sont sans électricité, "puis un retour aux opérations de décollage", a-t-il ajouté.

Le lancement est actuellement prévu dans moins d'une semaine, le 16 novembre à 01H04 du matin heure locale (06H04 GMT), une date qui reste suspendue aux inspections de la fusée.

En cas de besoin, une date de repli est disponible le 19 novembre.

Cet été, deux tentatives de décollage avaient été annulées au dernier moment, à cause de problèmes techniques lors du remplissage des réservoirs de la fusée avec son carburant. Puis la fusée avait dû être temporairement rentrée pour être protégée de l'ouragan Ian.

La mission test Artémis 1, sans astronaute à bord, doit marquer le tout premier vol du grand programme américain de retour sur la Lune.

Le programme Artémis doit permettre d'emmener la première femme et la première personne de couleur sur la Lune, en 2025 au plus tôt.