La fusée la plus puissante jamais créée, Starship, reste clouée au sol

La fusée la plus puissante jamais créée, Starship, développée par SpaceX pour des voyages vers la Lune et Mars, va rester clouée au sol le temps que l'entreprise fasse des dizaines de modifications réclamées vendredi par le régulateur américain, plus de quatre mois après son explosion en vol.

Ontploffing Starship verspreidt fijnstof over grotere afstand dan verwacht
SpaceX pourra à nouveau reprendre les tests avec la plus grande fusée du monde après avoir répondu aux exigences de sécurité et d'environnement. La société spatiale privée a reçu une liste du régulateur américain FAA avec 63 points qui doivent être respectés pour que Starship puisse à nouveau décoller. Lors du dernier essai, la fusée avait explosé, mais le test avait permis d'apprendre beaucoup de choses, selon SpaceX. ©BELGA

Soixante-trois changements, dont la création de nouvelles pièces "pour éviter les fuites et les feux", la correction d'éléments du pas de tir et la réalisation de davantage de tests, sont nécessaires, a fait savoir l'agence américaine supervisant l'aviation, la FAA, après des mois d'examens.

Le 20 avril, les équipes de SpaceX ont fait volontairement exploser la fusée dans le ciel du Texas, quatre minutes après un décollage défectueux. Le détachement du lanceur ne s'était pas produit et plusieurs moteurs étaient en panne. La boule de feu a provoqué un nuage de poussière qui est retombé sur une bourgade à des kilomètres de là.

Le patron Elon Musk avait tout de même félicité ses équipes, espérant que cet échec permettait d'en apprendre beaucoup.

Mais une enquête a rapidement été ouverte par le régulateur, lui-même visé par des associations qui l'accusent de ne pas en avoir fait assez pour assurer de la protection de l'environnement.

Si l'enquête de la FAA est désormais terminée, la reprise des vols n'est pas pour tout de suite à Boca Chica, la base de SpaceX au Texas, a indiqué le gendarme américain du ciel.

"SpaceX doit mettre en place toutes les actions correctives qui touchent à la sécurité" et redemander une autorisation modificative "avant tout nouveau décollage de Starship", note la FAA.

Une autre fusée Starship se tient actuellement sur un pas de tir, prête à décoller, selon des images de SpaceX.

L'entreprise dit, elle, que le premier test était "une étape essentielle pour faire progresser les capacités du système de lancement le plus puissant jamais construit" et avait "permis de tirer de nombreux enseignements qui ont directement contribué aux changements en cours" sur la fusée et les structures au sol.

Starship, 120 mètres de haut, est à la fois plus grande que la nouvelle méga-fusée de la Nasa, SLS (98 m) et que la légendaire Saturn V, la fusée du programme lunaire Apollo (111 m).

Pour l'entreprise d'Elon Musk, Starship doit permettre d'aller dans le futur sur Mars avec un engin entièrement réutilisable. La Nasa a choisi le vaisseau Starship (deuxième étage de la fusée) pour devenir l'alunisseur de la mission Artémis 3, qui doit bientôt ramener des astronautes sur la surface lunaire pour la première fois en plus d'un demi-siècle.

Vous êtes hors-ligne
Connexion rétablie...