L'Agoria Solar Team, équipe belge composée d'étudiants de l'Université de Louvain (KUL), a remporté jeudi à Adélaïde en Australie le championnat du monde officieux des voitures solaires, le World Solar Challenge. "Avec toute l'équipe sur la ligne d'arrivée, nous célébrons cette victoire", a déclaré Lynn De Haes de l'équipe Agoria Solar Team. "C'est la première fois que nous sommes champions du monde. Nous devons encore nous remettre mais ce soir, nous ferons la fête dans le café belge d'Adélaïde."

L'équipe a conclu jeudi dans la ville du sud de l'Australie un périple de 3.000 kilomètres depuis la ville de Darwin au nord de l'île continent. Son véhicule futuriste à une place, BluePoint, concourant dans la catégorie Challenger, a passé la ligne d'arrivée jeudi vers 14h00 (05h00 HB) après cinq jours sur la route.

Elle figurait dans le top trois les jours précédents et s'est hissée à la première place après que la voiture solaire NunaX de l'équipe néerlandaise Vattenfal Solar Team de Delft, en tête, a pris feu le dernier jour.

Le conducteur n'a pas été blessé, les circonstances de l'incendie n'ont pas été établies. Tout en adressant ses sympathies à l'équipe forfaitaire, les Belges d'Agoria Solar Team ont souligné sur Twitter que "dans cette course, les équipes poussent leur véhicule solaire à la limite, ce qui peut avoir de graves conséquences".

Les équipes japonaise, Tokai University Solar Car Team, et américaine, University of Michigan Solar Car Team, se sont placées en seconde position, selon le classement préliminaire.

La course consistait en une traversée du désert australien en journée de manière autonome avec neuf check points obligatoires.

En 2017, l'équipe belge avait terminé sur la troisième marche du podium. L'année passée, elle avait remporté la première place de la Carrera Solar Atacama, qui s'était déroulée au Chili.