Les hommes dormant moins de cinq heures par jour ont plus de chances de devenir obèses et d'avoir un taux de sucre dans le sang pouvant conduire au diabète, a indiqué jeudi le responsable d'une étude japonaise sur le sujet.

Le manque de sommeil stimule une hormone qui ouvre l'appétit, a expliqué Yoshitaka Kaneita, professeur associé au département de médecine de l'Université du Japon en charge de l'étude publiée mercredi. Dormir peu "augmente l'appétit et l'envie de nourriture à forte concentration calorique", a-t-il précisé. Son étude a suivi 21.693 hommes entre 1999 et 2006.

Ceux qui n'étaient pas gros en 1999 et ont dormi moins de cinq heures par nuit en moyenne ont eu 1,36 fois plus de chances de devenir obèses que les hommes dormant normalement, après les sept années couvertes par l'étude. Les petits dormeurs avaient en outre 1,27 fois plus de chances de développer un fort taux de sucre dans le sang, un problème qui peu mener au diabète.

Aucune donnée comparable n'était disponible pour les femmes.