Sciences & Espace "Dans les maladies type fièvre hémorragique, il faut des conditions très strictes, mais il faut avoir en outre l’équipement pour prendre en charge les prélèvements de laboratoire, qui sont hautement contagieux, et le matériel de soins des patients. Or, pour cela, il faut des structures de type P4, qui sont hautement sécurisées et très coûteuses. Il n’en existe que quelques-unes en Europe. Mais aucune en Belgique. Il y a donc une confusion," explique le Pr Nathan Clumeck, chef de Service honoraire des maladies infectieuses au CHU Saint-Pierre, à Bruxelles.
Découvrez l'intégralité de cet entretien dans notre "Sélection LaLibre.be".