Connu comme étant le Graal que les physiciens ont cherché durant des années, le boson de Higgs pourrait être renommé. C'est du moins ce que souhaitent plusieurs des physiciens à l'avoir imaginé.

Le boson, clé de voûte du modèle standard, n'a pas été théorisé par le seul Peter Higgs dont il porte le nom mais, par six physiciens différents. Les deux Belges, François Englert et Robert Brout, ainsi que Gerald Guralnik, Thomas Kibble, Carl Hagen et Peter Higgs ont tous postulé, indépendamment, l’existence de cette particule subatomique.

"Notre article a paru dans le "Physical Review Letters" du 31 août 1964 au moment où l’article de Higgs était seulement déposé. Et celui-ci cite d’ailleurs notre texte. Nous avons donc l’antériorité. Ce que Peter Higgs reconnaît bien volontiers", expliquait François Englert (Libre du 04/07/2012). Mais une majeure partie de la communauté scientifique est aujourd’hui habituée à utiliser le nom de boson de Higgs. Un fait rare puisqu'il est peu habituel qu'une découverte porte le nom de son auteur, relève Slate.

Depuis, de nombreux expérimentateurs à travers le monde ont tenté de détecter les traces de ce fameux boson à l'aide de machines toujours plus performantes appelées accélérateurs de particules.

Presque 50 ans après que les six scientifiques aient prédit l'existence du boson, les physiciens du CERN interprétant les données du LHC (Large Hadron collider) ont déniché une particule ayant les caractéristiques du célèbre boson.

Aujourd’hui se pose donc la question du Nobel de Physique. A qui ira-t-il ? Si les expérimentateurs ne se font pas d'illusion, les théoriciens encore en vie rêvent d'obtenir leur récompense. Mais Carl Hagen craint que le nom communément donné à la particule ne joue en la faveur du seul Peter Higgs.

"J’ai toujours pensé que ce nom n’était pas le bon", regrette le physicien interrogé par BBC World News. Lors de l'annonce de la découverte en juillet 2012, "Peter Higgs a été traité comme une sorte de rock star et le reste d’entre nous a été à peine reconnu par le public. Il est clair que Higgs nous a fait de l’ombre et cela simplement parce que son nom est associé au boson."

Le physicien américain aimerait donc que le boson soit renommé en Standard Model Scalar Meson ("méson scalaire du modèle standard"). A noter qu'en Belgique, on l'appelle plus souvent "boson de B-E-H" afin d'y inclure les initiales des deux Belges (Englert et Brout) à celle de Higgs. Une autre solution serait d'ailleurs de trouver un acronyme avec les initiales de tous les théoriciens. Un exemple lancé par la BBC: "BEHGHK", prononcé Berk.

François Englert, un des physiciens belges à avoir prédit l'existence du boson

Si un changement devait intervenir, les trois confrères de Higgs seraient certainement soulagés et la Belgique pourra rêver plus que jamais d'un nouveau Nobel grâce à François Englert (Robert Brout étant décédé en 2011). Même si tout n'est pas gagné... Car décerner le Prix Nobel de physique sera un problème bien plus compliqué à résoudre que de détecter la particule puisque seules trois personnes peuvent être sacrées pour un même titre. A moins que le comité des Nobel ne fasse une entorse à la règle. La découverte d'une telle particule est tout de même une des plus grandes découvertes de ces dernières années. Réponse en décembre prochain.