Un tiers des experts scientifiques qui ont recommandé le vaccin anti H1N1 au gouvernement étaient liés à GSK, la firme pharmaceutique qui a bénéficié du contrat, selon une enquête publiée par la revue Politique et rapportée samedi dans Le Soir. D'après l'enquête menée par un journaliste de la revue, parmi les 15 experts du comité scientifique du Commissariat interministériel Influenza qui a recommandé en 2009 le vaccin de GSK, cinq, dont le président du Commissariat Influenza, Marc Van Ranst, présentaient des conflits d'intérêts avec GSK.

Certains ont été rémunérés en tant que consultants par la firme, d'autres ont touché des fonds pour financer leurs recherches.