Sciences & Espace

Le nombre de plaintes dans le secteur des soins de santé est en augmentation, indique Yvo Nuyens, professeur et actuellement directeur de programme au sein de l'Organisation Mondiale de la Santé (OMS), jeudi dans le magazine De Huisarts, pendant flamand du Généraliste. Il plaide pour un système de traitement des plaintes "plus cohérent et transparent".

Les patients qui souhaitent déposer plainte peuvent actuellement se rendre auprès de différents médiateurs. En 2009, le médiateur fédéral a reçu 555 plaintes et les médiateurs présents au sein des hôpitaux généralistes ont ouvert 14.558 dossiers de plainte en 2008. Au sein du secteur des soins de santé catholiques, on a enregistré en 2008 un total de 2.342 nouveaux signalements de plainte.

"On constate à chaque fois une hausse marquée comparée aux années précédentes", indique M. Nuyens. La majorité des plaintes concernent le manque de renfort de qualité au sein des services, suivies par les plaintes pour le manque ou l'absence d'information sur l'état de santé.

Yvo Nuyens ne critique pas l'intérêt du service de médiation, mais formule toutefois quelques critiques. Ainsi, la garantie d'indépendance et d'impartialité est limitée, les médiateurs étant en effet souvent au service de l'institution de soins. Il pointe également du doigt un manque de visibilité de ces services, 15 pc seulement des généralistes étant au courant de l'existence d'un service fédéral de médiation et près de la moitié des patients ne sachant pas qu'un service de médiation existe dans leur hôpital.