Les hommes ayant un niveau d'étude élevé ont 65% de chance en moins de devenir déments par rapport aux moins éduqués. C'est lié au fait que la première catégorie de personnes "disposent de plus de réserves", ce qui "repousse la perte de mémoire".

Si ces individus deviennent déments, ils présentent cependant une probabilité plus élevée de mourir par rapport aux moins formés. Ils meurent en effet plus rapidement, car "la perte des fonctions cérébrales était déjà à un stade plus avancé".

Selon les prévisions, il y aura aux Pays-Bas 45% de cas de démence en plus dans les vingt prochaines années. Les causes des pertes de mémoire à un âge avancé ne sont toujours pas établies.