L'hypertension artérielle atteint toutes les artères. Elle témoigne d'une pression trop élevée du sang dans chacune d'entre elles. Ces à-coups endommagent les vaisseaux et favorisent le dépôt de graisses sur leur paroi. De plus, le coeur, soumis à la forte résistance opposée par les artères, a une surcharge de travail, ce qui le fatigue prématurément. L'hypertension est en effet un facteur de risque majeur d'accidents cardio-vasculaires, notamment l'infarctus du myocarde et les accidents vasculaires cérébraux. Environ 80pc des personnes atteintes d'hypertension présentent des risques cardiovasculaires additionnels non contrôlés, d'après l'Organisation mondiale de la santé.

L'hypertension constitue la principale cause de décès prématurés dans les pays en développement. Plus de 330 millions d'adultes en Europe et en Amérique du Nord et 639 millions dans le reste du monde souffrent d'hypertension. A l'heure actuelle, on estime le nombre de patients hypertendus en Belgique à deux millions, soit un quart de la population adulte, dont la moitié l'ignore.

Asymptomatique à ses débuts, l'hypertension est souvent diagnostiquée tardivement. A un certain stade, des signes peuvent néanmoins faire suspecter une hypertension artérielle: maux de tête le matin, étourdissements, troubles visuels (mouches volantes, brouillard devant les yeux), fatigue ou encore des saignements de nez.

© La Libre Belgique 2005