Ces deux missions, baptisées Davinci+ et Veritas, devraient décoller "dans la période 2028-2030", a précisé l'Agence spatiale américaine dans un communiqué.

"Elles vont permettre à la communauté scientifique d'étudier une planète où nous n'avons pas été depuis 30 ans", a déclaré le nouvel administrateur de la Nasa, Bill Nelson, lors d'une allocution annuelle devant le personnel de l'agence spatiale.

"Il y a Mercure, la planète la plus proche du Soleil, qui n'a pas d'atmosphère. Ensuite il y a Vénus, avec une atmosphère incroyablement dense. Puis il y a la Terre, avec une atmosphère habitable", a-t-il listé. "Nous espérons que ces missions vont nous permettre de mieux comprendre comment la Terre a évolué, et pourquoi elle est actuellement habitable, quand d'autres (planètes) ne le sont pas."

Davinci+ devra mesurer la composition de l'atmosphère de Vénus, et déterminer si elle a un jour eu un océan.

Veritas devra pour sa part étudier l'histoire géologique de la planète, en étant placée en orbite autour d'elle.

Bill Nelson a par ailleurs confirmé qu'Artémis 1, la première mission du programme de retour sur la Lune des Etats-Unis, serait lancée "plus tard cette année".