D'un côté de la grande vitre embuée, des petits sportifs qui s'enfilent des longueurs de crawl, de brasse, de papillon. De l'autre, quelques parents, qui prennent un thé, une blanche ou un verre de vin accompagné d'une portion mixte, dans l'atmosphère enfumée d'une cafétéria de piscine. Club-house de foot, de tennis, de hockey, après la partie sportive, on dégustera encore les fumées jusqu'au 1 éme r janvier 2007.

Alors que l'OMS a choisi pour thème, cette année, «Le tabac mortel sous toutes ses formes», la Coalition Nationale contre le Tabac a voulu focaliser son action sur l'actualité liée à l'interdiction de fumer dans le secteur Horeca, en ciblant plus précisément les lieux de sport et cafétérias attenantes.

C'est ainsi qu'elle lance la campagne «pour un environnement sportif sans tabac», mise au point en partenariat avec de multiples ligues et fédérations sportives, de même que l'Olympic Health Foundation, l'Adeps, et l'Union Royale Belge des Sociétés de Football.

Sans plus attendre, membres et accompagnateurs sont invités à ne plus fumer dans les installations sportives et cafétérias jouxtant les salles d'entraînement. «Il n'est point question d'exclure les fumeurs, ni même de leur faire la morale, tiennent à préciser les organisateurs de la campagne, mais plutôt de les convier à gérer différemment leur consommation de tabac en tenant compte de l'environnement sportif dans lequel ils se trouvent. Ceux qui fréquentent ces centres sportifs, et en particulier les enfants, aspirent à un moment de plaisir et de détente et peuvent prétendre à un environnement sain et sans fumée».

Faut-il le rappeler? Le tabagisme diminue la capacité sportive du sportif occasionnel ou de loisir et peut compromettre la carrière du sportif professionnel en diminuant son niveau de performance.

Pour aider les responsables de clubs sportifs, une brochure a été éditée par la Coalition nationale contre le tabac et la Fares les invitant, entre autres, à sensibiliser et à mobiliser les sportifs, membres et clients afin de contribuer au bien-être de tous en évitant de fumer à l'intérieur des bâtiments.

Quant à l'interdiction dans le secteur Horeca, la Coalition souligne le fait que dans aucun des pays où l'interdiction a été appliquée, en l'occurrence l'Irlande, la Norvège, l'Italie, Malte, la Suède et l'Écosse, on n'a constaté un impact négatif sur le chiffre d'affaires des cafés et restaurants.

Par ailleurs, chaque travailleur n'a-t-il pas droit à un lieu de travail sain et sans fumée de tabac?, interroge la Coalition qui rappelle que, annuellement, dans l'Union Européenne, 325 travailleurs du secteur Horeca meurent des suites du tabagisme passif, dont l'exposition est la plus importante dans les cafés.

Coalition nationale contre le tabac-Fares, tél.: 02.512.29.36.

© La Libre Belgique 2006