"Arianespace applique ses procédures standard pour maintenir le plus haut niveau de fiabilité, au profit de ses clients", souligne la société dans un communiqué publié samedi.

Or "la séquence finale du vol Ariane n°253 (VA253) avait été interrompue 2 mn 14 secondes avant le décollage lors d'une première tentative, le (vendredi) 31 juillet, à la suite d'un comportement anormal d'une sonde dans le réservoir hydrogène liquide de l'étage principal cryotechnique", rappelle Arianespace.

"Ariane 5 est transférée vers le bâtiment d'assemblage final où une autre sonde sera mise en oeuvre et un nouveau programme de vol téléchargé dans le lanceur", selon le communiqué.

Ces opérations complémentaires et celles qui vont en découler "vont durer plusieurs jours. Dans l'attente, le lanceur Ariane 5 et les trois satellites à bord sont en configuration stabilisée et en totale sécurité", assure Arianespace.

"Une nouvelle date cible sera annoncée le lundi 03 août", poursuit le groupe spatial.

Ariane 5 devait lancer vendredi, depuis Kourou en Guyane, trois satellites, dont un satellite ravitailleur qui va s'arrimer à un autre appareil déjà en orbite.