Le nombre de personnes se déclarant donneuses d'organes auprès du registre national ne cesse d'augmenter en Belgique. Pour la première fois, le seuil des 200.000 a été dépassé avec 201.177 Belges inscrits, rapporte jeudi Sudpresse. Ces personnes sont celles ayant décidé d'acter leur consentement au don d'organes en cas de décès.

La loi relative au don d'organes et de tissus précise que chaque personne est un donneur potentiel, à moins d'avoir officiellement manifesté son refus. Ce qui est le cas de 186.343 Belges.

Dans la pratique, les médecins vérifient si une personne est enregistrée comme donneur. Si ce n'est pas le cas, ils demandent aux proches ce que le défunt pensait du don d'organes.

Toute personne, âgée de plus de 18 ans, peut s'enregistrer gratuitement auprès de sa commune en tant que donneur d'organes. L'autorisation est actée immédiatement. La même procédure est en vigueur pour refuser le don d'organes.