Dans les revues spécialisées, on peut régulièrement lire comment tirer un trait sur une relations amoureuse. Pour se séparer d'un(e) ami(e), il n'y a pas beaucoup de "modes d'emploi". A tort, puisque le journal Independent on Sunday révèle que ce type de rupture est souvent plus difficile et douloureuse. Des chercheurs de l'université de Manchester sont parvenus à la conclusion que bien qu'une bande d'amis peut subir des pressions aussi souvent qu'une relation, dans de tels cas, il est (encore) plus difficile de dénouer les liens. Surtout pour les femmes.

D'après le chercheur Carol Smart, "l'éthique de l'amitié est particulièrement forte, ce qui explique pourquoi les personnes éprouvent tant de difficultés à se séparer, même quand la relation n'est plus agréable depuis longtemps. Nous avons alors souvent de profonds sentiments de culpabilité. On peut parler dans ce cas d'obligation, un sentiment dont on a du mal à se défaire".

En conséquence, les personnes préfèrent souvent sortir d'une bande d'amis plutôt qu'une fois pour toute mettre un terme à la relation. Et cette rupture n'est pas seulement difficile pour la personne qui en a assez. L'ami(e) "largué(e)" est alors confronté au sentiment de trahison et aux doutes.