En été, les moustiques sont de sortie. C'est bien connu, ce sont des petits prédateurs assoiffés de sang. On connait les raisons pour lesquelles ils nous piquent (sinon, cliquez ici), mais beaucoup moins celles pour lesquelles ils sont attirés par notre sang. 

Les piqûres proviennent des femelles. Pourquoi ? Non pas dans le but de manger car elles se nourrissent essentiellement de nectar, mais pour avoir leur dose de protéines dont elles ont besoin pour développer leurs œufs avant la ponte. Et notre sang est riche en protéines, c'est pourquoi elles l'aiment tant. Chaque "repas" de sang va leur permettre de pondre entre 100 et 200 œufs. 

Si on empêche ces insectes de se nourrir jusqu'au bout, ils n'hésiteront pas à piquer à nouveau afin d'avoir toutes les protéines nécessaires. 

Quelle est leur technique ? 

Des chercheurs de l'Institut Pasteur à Paris ont capturé à l'aide d'un microscope la façon dont les moustiques absorbent le sang. Sur la vidéo ci-dessous, on peut voir que la trompe du moustique fait des aller-retours dans la zone transpercée. Lorsqu'elle rencontre un petit vaisseau sanguin, elle s'immobilise pour aspirer le sang nécessaire pour ses œufs. A l'aide de sa trompe, elle injecte sa salive, une substance anesthésiante qui empêche la coagulation. C'est pourquoi, aucune trace de sang n'est visible sur la peau après s'être fait piquer. 

Le prélèvement moyen de sang par moustique est estimé à 5 millionièmes de litres.  

A l'inverse du dard de la guêpe, la trompe du moustique est très flexible. Elle peut se tordre jusqu'à 90 degrés, ce qui lui permet de prélever beaucoup plus de sang. 


Voici une autre vidéo qui montre l'action du moustique mais de l'extérieur : 


Peut-on attraper le virus du VIH à cause d'un moustique ? 

Il y a plusieurs raisons pour lesquelles on se pose cette question. La première, c'est que contrairement à la guêpe, le moustique femelle ne meurt pas après avoir piqué sa cible. La deuxième, c'est qu'il peut transmettre certaines maladies. Par exemple, le chikungunya est une maladie qui a la particularité d'être transmise par les moustiques tigres, une espèce particulière reconnaissable par leur silhouette noire à rayures blanches. Ces moustiques, en piquant une personne infectée par la maladie, deviennent contaminés à leur tour. Lorsqu'ils piquent quelqu'un d'autre, cette personne devient, elle aussi, porteuse de la maladie. 

Le moustique absorbant du sang chez une personne, puis chez une autre, et ainsi de suite, peut-il dès lors transmettre le VIH, cette maladie qui se transmet par le sang ? La trompe du moustique est constituée de deux canaux à sens unique. Quand il pique, il absorbe le sang par le canal alimentaire. Dans le canal salivaire, le sang ne passe pas. C'est uniquement de la salive. Ainsi, à aucun moment, il ne régurgite du sang au cours de la piqûre suivante. De plus, c'est impossible que le virus du sida se retrouve dans les glandes salivaires du moustique car il est préalablement détruit par son estomac.