Le professeur Cédric Blanpain a découvert les raisons du caractère invasif de certains cancers. Un grand pas pour la recherche.

Une nouvelle étude de l'équipe du docteur Cédric Blanpain, professeur à l’Université Libre de Bruxelles, a été publiée dans la revue scientifique Cell Stem Cell. La découverte de ces chercheurs est un grand pas en avant dans la recherche sur le cancer : on sait désormais pourquoi certains cancers évoluent mal et produisent des métastases quand d'autres évoluent bien. "Cette étude démontre pour la première fois que le caractère invasif et métastatique des cancers est dicté par leur origine cellulaire et découvre le mécanisme moléculaire sous jacent", explique le docteur Cédric Blanpain.

Pourquoi les cancers évoluent-ils différemment ?

Certains ont de bons pronostics, d'autres de mauvais et la raison de cette différence n’était pas encore bien comprise. Avec l'équipe de chercheurs, nous sommes partis du postulat que l’origine du cancer pourrait être elle-même la raison de la production de métastases. Ce qu’on a montré, c’est la différence au niveau cellulaire. Quand on met un gène dans deux types cellulaires différents de la peau comme la couche cornée et la cellule pileuse, le cancer évolue différemment. Si le mauvais gène est dans la couche cornée, cela donnera un cancer léger mais quand le cancer est dans la cellule du poil, cela crée des cancers beaucoup plus méchants.

Cette découverte du "fonctionnement" du cancer pourra-t-elle permettre de mieux comprendre les résistances à certains traitements ?

Bientôt. On a mieux compris le mécanisme qui dicte la bonne ou mauvaise évolution du cancer et cela pourra nous aider à développer de nouvelles stratégies pour contrer les cancers qui évoluent mal. Nous avons maintenant de nouvelles pistes pour bloquer la mauvaise évolution des cellules. Cela ne va pas changer immédiatement le traitement des patients, cela reste de la recherche fondamentale, mais on va pouvoir mener des recherches beaucoup plus appliquées désormais.

C'est donc un grand pas en avant dans la recherche sur le cancer ?

Oui, on aussi développé une nouvelle technique qui permet de découvrir tous les gènes associés au bon ou mauvais pronostic. On sait maintenant pourquoi des gènes s’expriment dans une cellule et pas une autre. Notre compréhension des réseaux génétiques qui contrôlent la progression tumorale est meilleure aujourd’hui et cela est valable pour tous les types de cancers. Je pense que c’est une étude extrêmement importante à plus d’un égard et qui jettera les bases de nombreuses autres études sur l’origine des métastases et de la résistance aux traitements anti-cancéreux

Lors d'un diagnostic de cancer chez un patient, pourra-t-on déterminer l'évolution de la maladie ?

Pourrait-on prédire l’évolution d'une tumeur humaine ? C'est tout à fait probable.