Près d'un étudiant sur cinq (17 pc) est hypertendu, selon les données récoltées par le Comité Belge de Lutte contre l'Hypertension (CBH), présentées jeudi à Bruxelles. Il ressort aussi que l'hypertension et l'obésité sont en progression alarmante chez les jeunes.

Les données médicales de 2.500 étudiants inscrits en première candidature de l'année académique en cours (2006-2007) ont été récoltées dans une dizaine de Hautes Ecoles francophones de Bruxelles, de même que les données de quelque 3.000 étudiants de l'ULB.

Les résultats relatifs aux étudiants indiquent une forte corrélation entre l'hypertension et un indice de masse corporelle et un périmètre abdominal trop importants. Près d'un étudiant sur quatre est fumeur et en surpoids. Il y a environ dix kilogrammes et plusieurs centimètres de périmètre abdominal de différence entre les étudiants hypertendus et les étudiants normotendus.

"Mesurer la tension artérielle, l'indice de masse corporelle et le périmètre abdominal sont donc des éléments clefs d'une politique de dépistage efficace. De même, on ne saurait trop insister sur l'intérêt des mesures favorisant une alimentation saine et l'activité physique, et ce dès le plus jeune âge", a commenté le Dr Alexandre Persu de l'UCL.

Le CBH prône des mesures telles que la mise sur pied d'un observatoire national de l'hypertension et la distribution de brochures sur l'hypertension - ciblées sur les jeunes - auprès des étudiants. Le Comité estime encore que les médecins généralistes ne sont pas suffisamment avertis de la prévalence de l'hypertension et qu'il faudrait un dépistage plus précoce des facteurs de risque.

Le dépistage de l'hypertension a également été effectué auprès de 300 employés du SPF Intérieur et 180 de la VRT. Au niveau du ministère de l'Intérieur, plus d'un adulte sur quatre (28 pc) est hypertendu. Dans cette tranche d'âge également, les hypertendus sont souvent plus obèses, présentent un tour de taille plus élevé et sont souvent fumeurs.

"90 pc ont déjà fait contrôler leur tension artérielle mais à peine 5 pc connaissent les valeurs limites de la tension artérielle", a précisé le Dr Van der Niepen (UZ VUB).

Le ministère entend poursuivre la promotion d'un style de vie plus sain en ces murs notamment en incitant son personnel à prendre les escaliers et à faire du vélo, ainsi qu'en proposant des aliments plus sains à la cafétéria. Pour la VRT, même constat: les hypertendus (32 pc) ont un surpoids et un périmètre abdominal plus importants que les normotendus.

"La prévalence alarmante de l'hypertension chez les jeunes et la forte prévalence chez les adultes laissent présager une augmentation importante du nombre de patients en Belgique dans les années à venir, estimée à 60 pc d'ici 2025. Selon ces projections, 3 millions de Belges seront hypertendus dans 20 ans contre 2 millions aujourd'hui", a expliqué le Pr Philippe van de Borne, président du CBH. Cela pourrait entraîner un surcoût important au niveau des traitements médicamenteux, a-t-il ajouté.

L'hypertension correspond à une pression artérielle égale ou supérieure à 140/90 mmHg. Elle est la principale cause de mortalité cardiovasculaire.