La Chine a placé mercredi sa sonde Tianwen-1 en orbite autour de Mars, une première pour le pays, réalisée près de sept mois après son lancement en juillet. L’opération constitue une étape importante vers le principal objectif de cette mission : faire atterrir un robot téléguidé à roues sur la planète rouge d’ici trois ou quatre mois.

Mardi, les Émirats arabes unis avaient également réussi à placer une sonde en orbite martienne, une première pour un pays arabe, tout comme l’avaient fait, dans le passé, l’Union soviétique, les États-Unis, l’Inde et l’Europe. À l’annonce du succès, les iconiques monuments de Dubaï se sont illuminés de la couleur rouge, dont la plus grande tour du monde, Burj Khalifa et le célèbre hôtel Burj al-Arab en forme de voile.

Les deux sondes avaient été lancées cet été, durant une fenêtre de tir permettant de réduire la distance du voyage Terre-Mars. Les États-Unis avaient également profité de cette période pour lancer leur propre mission vers la planète rouge, à quelques jours d’intervalle.

La sonde émiratie, nommée "Al-Amal" ("Espoir" en français ou "Hope" en anglais) s’est donc placée mardi en orbite martienne. Quant à "Perseverance", le robot téléguidé de l’agence spatiale américaine (Nasa), il doit atterrir sur Mars la semaine prochaine.

En ce qui concerne Tianwen, "l’atterrissage sur Mars est prévu entre mai et juin 2021", a précisé l’agence spatiale chinoise. Tianwen-1 est composée de trois éléments : un orbiteur (qui restera à tourner autour de l’astre), un atterrisseur (qui devrait se poser sur Mars) et un robot téléguidé.

D’un poids de plus de 200 kilos, ce dernier devra conduire des analyses du sol, de l’atmosphère, prendre des photos ou encore contribuer à la cartographie de la planète rouge.

Quant à la sonde Hope, elle ne se posera pas sur Mars. Si elle est conçue pour fournir une image complète de la dynamique météorologique de la planète, elle constitue également un pas vers un objectif beaucoup plus ambitieux : l’établissement d’une colonie humaine sur Mars dans un délai de 100 ans.

© AFP