Faire et manger du pain sur Mars ? Un jour peut-être, mais l’objectif premier visé par le projet SpaceBakery est quelque peu plus terre à terre. Sept organisations belges, sous la houlette du groupe spécialisé en boulangerie Puratos, vont désormais s’atteler à développer un système de culture et de boulangerie écologique fermé, qui pourrait être une avancée majeure dans la production alimentaire en conditions difficiles. Avec une subvention du gouvernement flamand, le budget atteint 6,3 millions d’euros. Le projet débutera le 1er janvier 2020. Dans quatre conteneurs interconnectés installés au siège de Puratos à Grand-Bigard, les chercheurs se consacreront à la manière dont on peut produire des aliments de manière plus durable. "Grâce à cette infrastructure de culture végétale, les chercheurs des sept membres du consortium apprendront à créer l’environnement idéal pour la production efficace de blé et d’autres végétaux qui pourraient être inclus dans le pain pour en augmenter la valeur nutritive", souligne Puratos.

"Avec ce consortium, nous réunissons différents domaines belges de connaissance et d’expertise afin de répondre à une question cruciale : comment améliorer davantage la valeur nutritionnelle, la durabilité et l’utilisation efficace de l’énergie pour produire du pain" résume Filip Arnaut directeur R&D chez Puratos.

Concrètement, la recherche mettra en œuvre des conteneurs couplés, un système fermé et autosuffisant dans lequel le climat peut être adapté pour faciliter la croissance des cultures, avec une utilisation optimale des ressources. D’autres aspects de l’ensemble du cycle de production alimentaire, comme l’utilisation et le recyclage des ressources entre autres, seront aussi étudiés.

Outre Puratos, Ubran Crop Solutions, Magics Instruments, SKC-CEN, les universités de Gand et Hasselt et Flanders Food sont associés au projet.

La durée du projet est fixée à deux ans et demi.