Si vous êtes un(e) lève-tôt, vous devriez jeter un coup d'oeil au ciel ce vendredi matin avant l'aube, peut-être verrez-vous de nombreuses belles étoiles filantes!

"Elles viendront de la constellation de la Licorne. Il suffit de regarder vers le sud, en direction des étoiles brillantes Procyon et Sirius, que vous devriez reconnaître plus facilement", précise Emmanuel Jehin, astronome à l'Université de Liège.

Et de poursuivre : "La Terre devrait en effet traverser ce vendredi, comme en 1995 (mais aussi 1925, 1935 et 1985), une partie dense du flux de météorites de l'essaim des Monocérotides, et si les prédictions sont correctes, nous devrions voir jusqu'à 5 à 10 météores par minute pendant le maximum si on compare à ces années-là! Le maximum est prévu à 5h50 (heure locale) et sa durée ne dépassera pas une demi-heure. Alors pour ne rien manquer, il vaudra mieux commencer à regarder vers 5h. Les prévisions météorologiques ne sont pas trop mauvaises pour l'instant et la lune à seulement 20% d'illumination ne devrait pas gêner".

Si vous préférez rester au chaud à la maison, il est aussi possible de regarder la webcam en direct située sur le toit de l'Institut d'Astrophysique de l'ULiège, qui fait partie du vaste réseau Fripon (une centaines de caméras sur le Benelux) pour détecter les bolides (fireballs) et la chute éventuelle de météorites.

L'Université de Liège a aussi installé cet été, sous un ciel plus sombre, une "Meteor Cams Box"  de la NASA sur le bâtiment Trappist-South à l'observatoire de La Silla au Chili, qui permet, grâce à une triangulation avec d’autres Meteor Cams à Cerro Tololo (Observatoire américain) et de La Serena, de détecter des météores aussi faibles que Mag 4 (5 fois plus faible que celles visibles à l'oeil nu). "Nous enregistrons leur vitesse et leur point d'entrée dans l'atmosphère ce qui permettent de calculer leurs orbites dans le système solaire et de les comparer avec celles des comètes et astéroïdes afin de déterminer les corps parents des essaims d'étoiles filantes (c'est-à-dire les objets célestes à l'origine de celles-ci, NdlR). Celui des monocérotides est encore inconnu."

Tous les météores enregistrés sont reportés sur la carte interactive disponible via le lien ci-dessous pour la nuit sélectionnée dans le calendrier (les points de couleur sont des météores appartenant à des essaims déjà connus):

http://cams.seti.org/FDL/index-CHILE.html