Les deux astronautes américains et le cosmonaute russe, qui ont quitté la station spatiale internationale (ISS) après y avoir passé plusieurs mois, ont atterri vendredi matin dans les steppes du Kazakhstan, au sud-est de la ville isolée de Dzhezkazgan. Le débarquement a été retransmis en direct par l'agence spatiale américaine Nasa.

Les astronautes de la Nasa Andrew Morgan et Jessica Meir, ainsi que le cosmonaute russe de Roscosmos Oleg Skripochka sont revenus à bord d'une capsule Soyouz. Il s'agit du premier retour sur Terre d'un équipage de l'ISS depuis que l'Organisation mondiale de la Santé (OMS) a déclaré en mars la pandémie globale du coronavirus. "L'atterrissage a été réussi! (...) Bienvenu à la maison Oleg Skripotchka, Andrew Morgan et Jessica Meir!", s'est enthousiasmé l'agence spatiale russe Roscosmos sur son compte Twitter. 

Même si le lieu de l'atterrissage pour ce trio est resté le même que pour les équipages précédents, la pandémie a imposé quelques modifications de la procédure. Ainsi, les équipes chargées de l'accueil des spationautes ont toutes été testées au Covid-19 et obligées de porter des vêtements et des masques de protection. Tous les spationautes vont par ailleurs subir un examen médical. Le lieu de départ habituel des spationautes vers leurs pays de résidence - l'aéroport de Karaganda, fermé comme des centaines d'autres aéroports à travers le monde en raison de Covid-19 - a également été modifié. Ainsi, M. Skripotchka va regagner la Russie à bord d'un avion au départ du cosmodrome de Baïkonour, utilisé pour les lancements vers l'ISS. 

Pour leur part, les astronautes de la Nasa vont partir en direction des Etats-Unis à bord d'un avion depuis la ville de Kyzylorda, après un voyage de plusieurs heures en voiture. Jeudi soir, le cosmonaute russe Oleg Skripochka avait officiellement remis les commandes de l'ISS à l'Américain Chris Cassidy fraichement arrivé la semaine dernière. Chris Cassidy et les cosmonautes russes Anatoly Ivanishin et Ivan Vagner continuent les recherches à bord de la station spatiale internationale. L'ISS, qui orbite à environ 400 kilomètres au-dessus de la Terre, est un rare exemple de coopération internationale n'ayant pas été mise à l'arrêt par les tensions de ces dernières années. Le équipes sur place sont chargées de mener des recherches scientifiques pratiquement impossibles à effectuer depuis la Terre.