Une note d'optimisme dans la lutte contre le sida

Une note d'optimisme dans la lutte contre le sida
© AFP Internet

Sciences & Espace

AFP

Publié le - Mis à jour le

Le sida a tué l'an dernier près de 2 millions de personnes dans le monde, mais 2010 apporte néanmoins une note d'optimisme avec le recul des nouvelles infections et des essais encourageants de traitements ou de gel, autant de moyens supplémentaires pour prévenir la contamination. Depuis le début de l'épidémie, quelque 30 millions de personnes dans le monde ont perdu la vie à cause du sida.

Mais les nouvelles contaminations ont reculé d'un cinquième (19%) depuis 1999, atteignant 2,6 millions en 2009, selon l'Onusida. De plus l'accès aux traitements s'est élargi : plus de 5,2 millions d'habitants des pays en développement avaient accès au traitement antisida (antirétroviral) fin 2009 contre 700.000 en 2004.

Toutefois, selon Michel Sidibé, directeur exécutif de l'Onusida, "on estime à 10 millions le nombre de ceux qui restent dans l'attente d'un traitement". Les avancées durement acquises sont fragiles, prévient-il, en s'inquiétant notamment de l'état des financements internationaux.

Il existe à présent une palette d'outils pour la prévention et la réduction des risques : préservatif, traitement de maladies sexuellement transmissibles, connaissance de son statut sérologique grâce au dépistage, circoncision masculine, programmes d'échanges de seringues et traitement de substitution à l'héroïne pour les toxicomanes.

Mais faute de pouvoir proposer un vaccin puissamment préventif, les chercheurs tentent d'ajouter de nouvelles méthodes à cet arsenal. Une des stratégies prometteuses repose sur l'utilisation des antirétroviraux chez des personnes non-infectées.

Ainsi des essais d'un gel microbicide "suscitent de l'espoir pour toute une génération de femmes", selon Michel Sidibé.

Publiée en juillet dernier, l'étude réalisé par le centre Caprisa chez des femmes d'Afrique du Sud a montré qu'un gel vaginal microbicide à base Tenofovir (un antirétroviral) réduisait de 39% le taux d'infection sexuelle. Tout récemment, un essai clinique (étude iPrEx), paru dans le New England Journal of Medicine, a démontré qu'une dose quotidienne d'une combinaison d'antirétroviraux, prise oralement, réduit de 44% le risque d'infection par le VIH, le virus responsable du sida, chez des hommes homosexuels. Ces résultats ont été qualifiés d'"extrêmement importants" par le Docteur Anthony Fauci, directeur du NIAID, institut national américain des allergies et maladies infectieuses.

D'autant qu'un certain nombre de participants n'ont pas pris régulièrement leur traitement préventif, faisant baisser la moyenne du résultat. Pour autant, les spécialistes s'accordent à préconiser la poursuite des travaux avant de répandre ce nouveau mode de prévention.

Pour se rapprocher d'une utilisation plus proche de la vie réelle de cette prophylaxie chez des personnes non-infectées (PreP, propxhylaxie pré-exposition), un essai franco-québécois "Prep intermittent" devrait démarrer dans les six prochains mois. Il s'agit d'un traitement intermittent à la demande, lorsque la personne (homosexuels masculins) prévoit une activité sexuelle, d'après l'Agence nationale française de Recherche sur le Sida. Des données médicales appuient cette stratégie. Depuis 1994, les antirétroviraux sont déjà utilisés avec succès pour réduire le risque de transmission du virus de la mère enceinte à son futur enfant ou en cas d'exposition accidentelle au virus (piqûre avec une aiguille contaminée, par exemple).

De plus, les traitements (trithérapies) qui ont réduit spectaculairement la mortalité des personnes atteintes par le VIH, en diminuant également les quantités de virus dans le sang et le sperme, contribuent aussi à réduire leur contagiosité.

Le sida a tué l'an dernier près de 2 millions de personnes dans le monde, mais 2010 apporte une note d'optimisme. Selon certains experts, l'épidémie du sida pourrait être enrayée d'ici 20 à 30 ans si toute la population mondiale avait accès à la prévention et aux traitements.

A lire également

Facebook

Cover-PM

cover-ci

Immobilier pour vous