Le musée de l'université de Manchester, en Grande Bretagne, enregistre depuis plusieurs jours des mouvements suspects à l'intérieur de l'une de ses vitrines. Tout se passe dans le département d'égyptologie où une statuette se déplace seule. L'objet, qui date du 18ème siècle avant Jésus-Christ, mesure environ 25 centimètres. Il symbolise un homme du nom de Neb-Senu. Il a été donné en offrande à Osiris, le dieu des morts, avant d'être retrouvé dans une tombe auprès d'une momie. Le musée en a fait l'acquisition il y a 80 ans. La statuette a dès lors été placée sous vitrine et elle n'a été touchée par aucune main depuis. Pourtant elle se réveille le jour et elle effectue un demi-tour complet avant de s'immobiliser la nuit. Il a fallu trois jours d'enregistrement pour pouvoir observer le phénomène invisible à l’œil nu.

Mais comment expliquer ce fait ? Chacun y va de son propre commentaire. Le passage du public devant la vitrine pourrait provoquer des vibrations au niveau du sol et mettre l'objet en mouvement. D'autres portent un regard plus spirituel. Ils évoquent un esprit qui se serait emparé de l'objet. La statuette est restée immobile depuis des dizaines d'années. Pourquoi bougerait-elle à présent? Le conservateur du musée, Campbell Price, rappelle alors que dans l'Egypte ancienne, "on croyait que si la momie du défunt était détruite, alors la statuette à son effigie pouvait servir de réceptacle à son ka, son double spirituel qui survit après la mort".