United Airlines ambitionne de proposer dès 2029 des vols supersoniques à ses clients : de quoi traverser l'océan Atlantique et relier Londres au New Jersey en trois heures et demie. L'entreprise de Denver Boom technologies assure ainsi que son avion baptisé "Ouverture" serait presque deux fois plus rapide que les appareils traditionnels avec une vitesse maximale de presque 2000km/h. Même si ce modèle n'en est pas encore au stade de développement, selon Bloomberg, la compagnie aérienne américaine y croit et en a d'ores et déjà commandés quinze. Elle viserait ainsi des clients "haut de gamme", désireux de survoler les océans plus rapidement que la vitesse du son. En réalité, c'est leur point fort car en raison du bruit qu'ils causent " les vols supersoniques sont bannis au-dessus du sol des États-Unis ", indique Bloomberg. Autre point faible et pas des moindres : ils consomment beaucoup de carburant, trois fois plus qu'un appareil traditionnel.

Air France et British Airways, les seuls à avoir proposé auparavant des vols supersoniques au grand public, ont définitivement arrêter de faire voler Le Concorde en 2003, présentant cela comme "un choix s'imposait par la dégradation de la situation économique et la baisse du trafic d'affaires les précédents mois."

"Pour voler en supersonique, vous aurez besoin de plus de puissance, vous aurez besoin de plus de carburant", a concédé Kathy Savitt, directrice commerciale de Boom, à la BBC. Cependant, l'entreprise espère rendre "Ouverture" zéro carbone en utilisant des carburants durables.