Dans un dossier consacré aux coûts des soins de santé, Le Soir signalait ce mardi que "ces derniers mois, des réflexions intenses, menées au Centre fédéral d’expertise des soins de santé (KCE), à la Fondation Roi Baudouin et au cœur de l’Inami (...), des suspensions de certaines opérations ou de certains soins sont clairement envisagées".

Le KCE a tenu à démentir l'information ce mercredi, tout en rappelant qu'il a pour mission de mener des études sur l'organisation et le financement de soins de santé de qualité de manière à les rendre accessibles pour tous. Et de citer la publication récente d'un rapport portant sur l'amélioration des soins aux sans-papiers et d'un autre sur les soins de santé pour les détenus.

"Le KCE est donc aux antipodes d'une réflexion intense sur la suppression des remboursements de soins pour les personnes âgées, ni pour quelque catégorie de population que ce soit", conclut le Centre qui ajoute que tous ses rapports sont publics.

Contactée ce mardi par nos soins, la Fondation Roi Baudouin démentait également, en nous signalant qu'"aucune réflexion n’est actuellement en cours au Centre fédéral d’expertise des soins de santé, à la Fondation Roi Baudouin et à l’INAMI, quant à d’éventuelles suspensions de certaines opérations ou de certains soins'".

Dans son dossier, Le Soir signalait aussi que, d'après un sondage réalisé à la demande de l'Inami, "40 % des Belges (et davantage de Flamands que de Wallons) songent sérieusement à conserver l’équilibre de la Sécu' en n’administrant plus de traitements coûteux qui prolongent la vie des plus de 85 ans'". Il nous est revenu que cette enquête date de 2013.