Sciences & Espace Malgré l’amélioration de l’accès aux soins dentaires, un quart des affiliés aux Mutualités Libres ne se rend jamais chez le dentiste et ils ne sont que 31 %, soit 3 Belges sur 10 seulement à ne pas oublier la visite annuelle la bouche grande ouverte... Alors même si l'aspect financier entre en ligne de compte, d'autres facteurs entrent en ligne de compte comme l'âge, le genre et le statut socio-économique d'après une étude de l'Union nationale des mutualités libres *.

L'aspect financier

C'est étonnant mais c'est ainsi : même si depuis 2009 les moins de 18 ans peuvent prétendre au remboursement intégral de leurs soins dentaires ; sur une période de 5 ans, 75 % des hommes adultes bénéficiant de l'intervention majorée (BIM) déboursent au maximum 50 euros de tickets modérateurs pour leurs soins dentaires… Malgré l’amélioration de l’accès aux soins dentaires, un quart des affiliés aux Mutualités Libres ne se rend jamais chez le dentiste. Et 7 sur 10 "oublient" la visite annuelle.

Conclusion : les mesures prises ces dernières années pour favoriser l’accès aux soins dentaires ne semblent pas avoir pour effet d'encourager les groupes socio-économiques à revenus faibles à se rendre chez le dentiste.

Les autres facteurs

· L’âge : les adultes entre 18 et 30 ans et les personnes plus de 50 ans ont tendance à délaisser la visite annuelle chez le dentiste (peu habituées à voir leur dentiste pendant leur jeunesse, ces dernières consulteraient trop tard).

· Le sexe : les hommes ont plus de probabilités que les femmes de ne pas consulter du tout (différence de 47 %).

· Région : en Wallonie, le risque de ne pas consulter le dentiste est 20 % plus élevé qu'en Flandre et à Bruxelles.

· Le statut socio-économique : malgré le coût peu élevé des soins pour les bénéficiaires de l'intervention majorée (BIM), force est de constater que ces derniers se rendent deux fois moins chez le dentiste que les non bénéficiaires. Connaissent-ils le prix des soins les plus courants ? Sont-ils bien informés de leurs droits (gratuité de certains soins) ?

Suite à cette étude, les Mutualités libres ont alors décidé de renforcer les actions de sensibilisation en faveur de publics spécifiques et de mener plus de campagne de communication ciblées sur l'hygiène dentaire à l'attention des jeunes adultes qui ont tendance à négliger le dentiste pendant leurs études supérieures et au début de leur carrière professionnelle.

* Les Mutualités libres regroupent 7 Mutualités : Euromut/Partenamut, Securex Mutualité Libre, Omnimut, OZ, Partena Ziekenfonds, Freie Krankenkasse. Avec plus de 2 millions d'affiliés, les Mutualités Libres constituent le troisième organisme assureur du pays.