Les premières mesures prises par Electrabel à Tihange 2 révèlent des indications selon lesquelles le réacteur est affecté par les mêmes défauts que Doel 3, a indiqué jeudi le fournisseur d'énergie à l'agence Belga, confirmant ainsi une information du quotidien L'Echo.

L'Agence fédérale de contrôle nucléaire (AFCN) attend dans le courant de la semaine prochaine le rapport définitif d'Electrabel sur ces défauts constatés. Selon Electrabel, il s'agirait de "défauts dus à l'hydrogène formés à l'intérieur de l'acier lors du forgeage de la cuve, il y a 40 ans". Les examens et analyses en cours se poursuivront dans les jours qui viennent, indique Electrabel. Les résultats seront présentés aux autorités compétentes qui se prononceront sur le redémarrage de la centrale.

Le réacteur ne démarrera donc pas début octobre. La Belgique risque donc de débuter la saison hivernale avec deux réacteurs nucléaires à l'arrêt.