L’IBW a fait installer 748 panneaux photovoltaïques à l’Einstein Business Center.

Sept cent quarante-huit. C’est le nombre de panneaux photovoltaïques qui viennent d’être installés sur le site de l’Einstein Business Center de l’IBW, au cœur du parc scientifique de Louvain-la-Neuve (mais sur le territoire de Mont-Saint-Guibert).

Un dispositif qui fait la fierté de l’Intercommunale du Brabant wallon. Et pour cause : il devrait être synonyme d’importantes économies. Tout d’abord parce que l’IBW n’a rien déboursé pour la pose des panneaux. C’est la société PVFinvest qui s’est chargée du financement et qui l’a réalisé via Enerdeal, une entreprise-sœur qui assurera aussi la maintenance et l’entretien pendant une décennie.

"En contrepartie, nous verserons une redevance annuelle de 6 500 € par an pendant dix ans, précise Pierre Boucher, le président de l’IBW. Ce qui correspondra à environ 30 % des gains que l’installation permettra sur la facture d’électricité des bâtiments (qui, pour rappel, sont occupés notamment par la zone de police Orne-Thyle, IBA et d’autres sociétés, NdlR). Nous céderons aussi les certificats verts obtenus pendant cette période."

Et après ? Il restera à l’intercommunale à acquérir les panneaux (dont la garantie prévoit qu’ils fonctionneront encore à minimum 80 % après 25 ans) pour un euro symbolique et à continuer à réduire les frais du site… mais pas à les faire disparaître. C’est qu’avec 168 MWh, l’installation devrait couvrir un tiers de la consommation globale de l’Einstein Business Center.

Plus concrètement, selon les données de Reliance Consultants (qui a fait office de facilitateur dans ce dossier où le tiers-investisseur a payé les 240 000 € nécessaires à la pose des panneaux et de tout le système), ce sont 18 000 € d’économies que l’IBW fera annuellement. Sur 25 ans, la bonne nouvelle montera à 738 000 €. "Voilà l’occasion de montrer l’IBW sous un jour autre que l’économie, à savoir l’environnement", se réjouit Pierre Boucher, qui ajoute que d’autres opérations de ce type ont déjà été réalisées à Saintes, dans les trois derniers parcs à conteneurs ouverts… "Nous montrons l’exemple et voulons le faire savoir !"