Les deux dernières années auront été marquées par d’impressionnants travaux au sein du complexe sportif de Blocry, à Louvain-la-Neuve. Un chantier qui visait à rénover les vestiaires et le système de chauffage de ce qui reste le plus important complexe sportif de Communauté française en terme d’utilisateurs quotidiens. Dont coût : près de six millions d’euros.

Les travaux sont officiellement terminés depuis septembre mais d’autres, d’une envergure beaucoup moins importante, seront réalisés durant l’année.

A commencer par le remplacement des jacuzzis des thermes du centre sportif, victimes de la découverte d’une bactérie de type Legionella en janvier 2012.

"Nous avions effectivement détecté un problème de légionelle, confie Yves Leroy, le directeur du complexe sportif de Blocry. Comble de malchance, nous avons détecté la bactérie alors même que des travaux étaient entrepris pour ne pas avoir de problèmes de légionellose."

Il n’y a toutefois pas eu de panique et les responsables du centre sportif ont immédiatement pris les dispositions qui s’imposaient. "Désormais, avec les nouvelles installations, la présence de légionelle au Blocry sera quasiment impossible."

Les jacuzzis du centre passeront toutefois définitivement à la trappe. "Au Blocry, nous travaillons avec un système de filtration par électrolyse cuivre-argent car nous ne voulons pas travailler avec le chlore, poursuit Yves Leroy. Le problème est que cela a un pouvoir bactéricide moins élevé que le chlore. Les jacuzzis forment un bouillon de culture qui favorise la présence de bactéries avec la chaleur. Chaque soir, nous étions donc obligés de jeter l’eau. Nous avons donc décidé de supprimer les jacuzzis pour les remplacer par un nouvel espace aux thermes, davantage dédié aux sportifs qui fréquentent le centre."

Cet espace consiste en la mise en place de "matelas professionnels de massage par vibration après vérification que ceux-ci répondent à un besoin sportif de relaxation, de tonification et de décontraction", est-il précisé sur le site du centre sportif.

D’autres travaux seront réalisés au sein du complexe de Blocry. Notamment la réfection des sanitaires situés au bas de l’escalier central du complexe tandis que le service des travaux travaille sur les problèmes de température et de ventilation dans les différentes salles.

Un service qui se penche également sur les problèmes de stabilité de l’eau chaude qu’ont à subir les utilisateurs dans les sanitaires.

De nouvelles infrastructures pourraient également voir le jour ou être rénovées durant l’année 2013 au sein du complexe sportif de Blocry. A commencer par la piste d’athlétisme et du terrain synthétique qu’elle entoure.

"Nous espérions procéder à la rénovation à partir du printemps prochain, commente Yves Leroy, le directeur du centre sportif. Mais c’est sans compter la grande imagination des pouvoirs subsidiants pour nous mettre des bâtons dans les roues. Les dossiers - très complexes - ont été montés. Ils sont désormais dans les mains des politiques. On espère pour voir débuter ces travaux cette année-ci."

Un autre gros dossier concerne la création d’un troisième terrain de hockey. Selon Yves Leroy, le dossier est bien avancé et pourrait connaître des avancées positives avant la fin de l’année.

Enfin, côté piscines, on procédera également à quelques aménagements. Dont la rénovation des joints des plages des piscines hautes et des douches. Joints qui, de l’aveu même du responsable Travaux du complexe sportif, "sont creusés et donnent un aspect négligé même si cela n’entraîne pas de problèmes hygiéniques".

La rénovation des bétons extérieurs de la piscine basse, entreprise durant le courant 2012 et stoppée en raison des conditions climatiques, devrait reprendre au printemps prochain.

A noter, enfin, qu’une enquête de satisfaction est en cours auprès des utilisateurs du centre. Elle permettra à ses responsables de déterminer les atouts et faiblesses - notamment au niveau du parking, saturé en soirée - du complexe et de fixer les priorités pour les douze prochains mois.