En attendant le PST

Le collège communal de Rebecq a fait le choix d’inscrire la gestion de la commune dans un programme stratégique transversal (PST). Cet outil-pilote sera élaboré dans les mois à venir en déclinant une série de projets.

S. E.

Rebecq Le collège communal de Rebecq a fait le choix d’inscrire la gestion de la commune dans un programme stratégique transversal (PST). Cet outil-pilote sera élaboré dans les mois à venir en déclinant une série de projets.

Cependant le collège a déjà tenu à livrer une succincte déclaration de politique générale, de 4 pages, au conseil communal de mercredi dernier. Présentée par les chefs de file de deux groupes de la majorité, le bourgmestre Dimitri Legasse pour Action Communale et la présidente du CPAS Sophie Keymolen pour le MR, cette déclaration reprend brièvement les grandes lignes : gestion saine des finances, qualité de l’enseignement, petite enfance avec la création d’un guichet unique pour les demandes, rénovation de la Grand-Place de Quenast, mise sur pied d’un plan d’action touristique, soutien au commerce ou encore des actions au niveau de la vie économique avec une étude de la possibilité de créer un zoning artisanal en bordure d’une nationale et un pôle Horeca autour de la Grand-Place de Rebecq, en plus d’une réflexion sur le devenir de l’actuelle maison communale.

Du côté de l’opposition RE Nouveau, son chef de file Marino Marchetti, même s’il reconnaît de bonnes idées, a estimé être face à des "formules passe-partout voir parfois creuses". Le maïeur Dimitri Legasse de répondre alors que ce document était bien générique dans l’optique d’un PST. "Si on devait déjà tout détailler, nous aurions un bottin" a-t-il glissé. Le bourgmestre précisant que ce n’est pas parce qu’un projet ne se retrouvait pas dans la note qu’il serait pour autant absent du PST en élaboration.

Sans surprise, l’opposition RE Nouveau/Ecolo a exprimé un vote négatif.

Vous êtes hors-ligne
Connexion rétablie...