La fête à la Foire du livre

Je le regarde, le sens, le respire, le touche, le caresse. Je le pense à cent mots, à mille messages. Je pense, mais je n’arrive pas à dire. Mes voix multiples se coincent dans ma gorge sèche "

Geoffroy Herens
La fête à la Foire du livre
©Herens

Je le regarde, le sens, le respire, le touche, le caresse. Je le pense à cent mots, à mille messages. Je pense, mais je n’arrive pas à dire. Mes voix multiples se coincent dans ma gorge sèche "

Ainsi, débute "Le manège des amertumes", un recueil de nouvelles édité chez Quadrature. Un de plus ? Oui et non, puisqu’il s’agit du trentième ! Un volume de 104 pages que la maison d’édition néolouvaniste présente officiellement dans le cadre de la Foire du livre de Bruxelles.

"L’endroit est, pour nous, très symbolique, précise Marie Tafforeau, la responsable des manuscrits. C’est ici que tout a commencé, il y a huit ans. A l’époque, nous disposions juste d’une petite table sur le stand de notre imprimeur. Ce premier volume était composé de dix-huit nouvelles écrites et offertes sur notre demande par autant d’auteurs belges. Pour la séance de dédicaces, tous étaient là. Ça faisait du monde Et ça nous fait connaître".

Et pour cause : Jacques Mercier, Thierry Bellefroid et d’autres figures connues faisaient partie du lot. Aujourd’hui, le panel s’est élargi, Quadrature ouvrant même ses critères aux auteurs français. "Au départ, nous étions persuadés que nous nous cantonnerions aux Belges, se souvient Marie Tafforeau. Puis est arrivé "Toute humanité mise à part", un manuscrit d’Emmanuelle Urien. Il était parfait. Et nous avons pris le risque de l’éditer. Aujourd’hui, deux tiers de nos auteurs sont Français."

L’équipe du début, par contre, n’a quasiment pas changé. De sept, ces anciens romanistes de l’UCL sont passés à huit. Tous font partie du comité de lecture. Et tous se retrouvent donc régulièrement à débattre de l’acceptation ou non de certains textes.

"Il arrive que nous nous engueulions, avoue Patrick Dupuis, autre cheville ouvrière de Quadrature. Mais c’est ça qui est gai".

Ce qui l’est aussi, c’est de faire la fête. Ce fut le cas hier soir. Dans son propre stand à la Foire du livre, Quadrature a ouvert les bouteilles pour célébrer son 30e volume. Quant au 31e, il sortira en avril.

A noter que plusieurs auteurs du Brabant wallon étaient présents à la Foire du livre, comme Nadine Monfils, Valérie Narval, mais aussi Philippe De Riemaecker. Le Jodoignois, auteur de "Quand les singes se prennent pour des Dieux " (Mon Petit Editeur), il y a quelques semaines, était, jeudi, à Tour&Taxis. "Ça fait drôle, explique-t-il. Je suis comme un poisson dans une poêle : je frétille. Et, qui plus est, je me retrouve juste en face de Joseph Joffo C’est amusant d’être ici. Je rencontre des gens, je réponds à leurs questions C’est même parfois déroutant quand un visiteur vous parle d’un livre dont il pense que vous êtes l’auteur et que ce n’est pas le cas".