Des infirmiers "made in BW"

Des bacheliers en soins infirmiers désormais formés à LLN.

V. F.
Des infirmiers "made in BW"

Le Brabant wallon compte plusieurs hôpitaux, de Tubize à Ottignies, en passant par Nivelles ou Braine-l’Alleud, et on y multiplie depuis quelques années les institutions où les personnes âgées sont non seulement hébergées, mais aussi prises en charge au niveau des soins de santé. Et pourtant, jusqu’à la dernière rentrée académique, la Jeune province ne comptait pas d’école pour former des infirmières et infirmiers.

Lacune réparée à présent : il y a quelques jours, les responsables de l’institut Parnasse - ISEI, une école supérieure installée depuis septembre à la rue du Traité de Rome à Louvain-la-Neuve - ont inauguré officiellement leurs locaux. Ce nouvel établissement scolaire est en réalité issu de deux entités existantes, mais qui n’étaient pas implantées en Brabant wallon.

L’institut d’enseignement supérieur Parnasse Deux-Alice formait des étudiants à Uccle, et l’Institut supérieur d’enseignement infirmier (ISEI) est actif sur le site de Louvain-en-Woluwe. Ils faisaient tous les deux partie de la haute école Léonard de Vinci, et ont fusionné pour créer à Louvain-la-Neuve l’institut Parnasse-ISEI. Lequel, pour sa toute première rentrée, a accueilli 112 étudiants en première année.

Un départ en fanfare, dans des locaux modernes, offrant notamment un véritable auditoire, et des "laboratoires de soins" qui reconstituent des chambres d’hôpital. À ces 112 petits nouveaux, s’ajoutent 50 étudiants de deuxième, et le même nombre de troisième. La formation de "bachelier en soins infirmiers" s’étale, en effet, sur trois ans, dont globalement la moitié sont des stages prestés dans des institutions extérieures.

L’arrivée à Louvain-la-Neuve a permis de consolider les liens avec certains hôpitaux du Brabant wallon, notamment la clinique Saint-Pierre à Ottignies. Les responsables se félicitent du choix de la cité universitaire pour leurs étudiants dont beaucoup viennent du BW. Ils s’intègrent à la vie du campus et s’ouvrent au contact d’autres jeunes qui étudient dans des disciplines différentes. Ils bénéficient aussi de certains services, notamment des bibliothèques.