Perwez: le contournement en bonne voie

Les autorités communales de Perwez affichaient un large sourire, jeudi midi. La cause : la décision de la Région wallonne - par l’entremise du ministre des Travaux publics Maxime Prévot - de débloquer un montant de 4,94 millions d’euros pour la réalisation du contournement Thorembais-Saint-Trond

Yannick Natelhoff
Perwez: le contournement en bonne voie
©Christophe Bortels

Les autorités communales de Perwez affichaient un large sourire, jeudi midi. La cause : la décision de la Région wallonne - par l’entremise du ministre des Travaux publics Maxime Prévot - de débloquer un montant de 4,94 millions d’euros pour la réalisation du contournement Thorembais-Saint-Trond, plus communément appelé contournement de Perwez. "C’est une excellente nouvelle , se réjouissait, quelques minutes après avoir appris la nouvelle, Carl Cambron, le bourgmestre faisant fonction de Perwez. Cela fait onze ans que le dossier est en route. La réalisation de ce contournement permettra de désengorger fortement le rond-point dit de la Ville de Wavre."

Le 13 mai 2013, le Conseil d’Etat validait définitivement le permis octroyé en juillet 2011. Un soulagement pour les autorités communales. Mais restait à en obtenir le financement.

Désormais, c’est chose faite. Et la nouvelle voirie, longue de trois kilomètres, devrait permettre de relier directement le centre de Perwez à l’autoroute et éviter ainsi aux automobilistes de devoir emprunter la N243 puis la N29, deux nationales fréquentées par près de 28 000 véhicules chaque jour. "L’accès des poids lourds au zoning de Perwez sera aussi facilité puisqu’ils y auront accès directement depuis l’autoroute."

Un axe qui subit actuellement d’importants encombrements en heure de pointe. "Les files s’allongent sur l’E411 à hauteur de la sortie 11 (NdlR : Perwez) mais aussi sur la sortie 10 (NdlR : Walhain) car, pour éviter les embouteillages à Perwez, certains automobilistes venant de Bruxelles passent par la sortie 10. Et ces embouteillages se sont encore accentués depuis la rentrée de septembre."

Selon les estimations les plus optimistes, les travaux pourraient débuter en septembre. "Le SPW est déjà occupé à prendre les mesures et les dernières expropriations seront bientôt actées" , précise Carl Cambron.

Le bourgmestre en titre, André Antoine, s’est lui aussi réjoui de la tournure des événements. "Les problèmes de mobilité à hauteur du giratoire de Thorembais qui avaient été déjà pointés en 2003 dans le cadre du plan intercommunal de mobilité, sont toujours d’actualité , confie-t-il. La nécessité de solutionner ces problèmes est incontestable. La future voirie permettra de fluidifier la circulation, de rendre plus attractif le centre de Perwez et de valoriser son activité commerciale, de faciliter l’accessibilité à l’école secondaire, au centre de formation IFAPME ainsi qu’aux pôles sportif et culturel et, enfin, de permettre à l’IBW de créer une zone d’activité économique de trente-deux hectares de part et d’autre de cette voirie." 

Sur le même sujet