45 000 personnes attendues aux 24 h vélo

Un important dispositif policier sera présent dans la ville de Louvain-la-Neuve lors de l'événement.

Yannick Natelhoff
lln
©BRUNO FAHY

Evénement festif estudiantin le plus attendu de l’année, la 39e édition des 24 heures vélo de Louvain-la-Neuve démarrera mercredi prochain, sur le coup de 13 h. Pendant deux tours d’horloge, une petite nonantaine de vélos tourneront sur le circuit néolouvaniste alors que des milliers d’étudiants feront la fête dans le centre-ville.

Parfois avec abus. Ce qui nécessitera, comme chaque année, un important dispositif policier pour encadrer ce qui reste la plus grande guindaille estudiantine du pays. Au total, ce sont ainsi près de 340 policiers venus des quatre coins du pays qui seront mobilisés durant 24 heures tandis que 150 bénévoles de la Croix-Rouge et 45 stadiers les épauleront.

Gardiennage généralisé

"Le dispositif policier est le même que les années précédentes, précise le chef de corps de la zone de police d’Ottignies-LLN, Maurice Levêque. Nous serons là pour assurer la quiétude de l’événement, en facilitant notamment les déplacements de foule et en mettant également hors circuit ceux qui viennent aux 24 heures pour y chercher les ennuis."

L’an dernier, une quarantaine d’arrestations avaient été enregistrées. Ce qui reste peu pour un événement de cette ampleur. Les organisateurs espèrent rester dans ces eaux-là. Pour cela, un service de gardiennage généralisé (l’an dernier chaque animation avait son propre service de sécurité, ce qui posait des problèmes d’organisation) sera notamment mis sur pied, de manière à gérer certaines situations délicates en attendant l’arrivée de policiers. "Nous tolérerons l’ivresse bon enfant mais nous appliquerons la tolérance zéro pour tout ce qui concerne les troubles à l’ordre public, les faits d’agression ou de stupéfiants", prévient Maurice Levêque.

L’alcool fort interdit

Lequel précise que la vente d’alcool fort et de canettes sera totalement interdite sur le site universitaire. Les commerces contrevenant à cet arrêté de police pourraient faire l’objet d’une fermeture temporaire.

Une mesure qui semble porter ses fruits. "Depuis l’interdiction de l’alcool fort durant les 24 heures vélo, les admissions pour intoxication alcoolique ont fortement chuté, précise Michaël Gendebien, le président du Cercle sportif étudiant, organisateur des festivités. Idem pour le nombre d’arrestations enregistrées."

L’autre mot d’ordre concernera la mobilité. Les organisateurs invitent les fêtards à venir à Louvain-la-Neuve en transports en commun. Des trains spéciaux seront ainsi affectés par la SNCB. Idem pour les bus qui permettront de rejoindre Louvain-la-Neuve depuis la capitale.

Et pour ceux qui viendront quand même en voiture, les organisateurs précisent que 120 lits seront mis à disposition dans le gymnase du Lycée Martin V, histoire de dissuader les personnes ayant bu à reprendre le volant après une soirée un peu trop arrosée.